Archives

Saison 2007-2008

théâtre à Bobigny à la MC 93 – partenaire "réduc’snes"

On a reproché, au moment des tensions en banlieue de novembre 2005, au théâtre en banlieue de ne pas être un théâtre de banlieue. C’est bien en banlieue que s’est écrite la grande histoire du théâtre contemporain avec des noms comme Patrice Chéreau, Ariane Mnouchkine, Jean-Marie Serreau, Bernard Sobel et des lieux comme Nanterre, Bobigny, Saint–Denis, Aubervilliers, Gennevilliers… Proposer une politique de programmation adaptée reviendrait à reconnaître une non connaissance inquiétante et du théâtre et de la banlieue…

La saison va commencer avec, pendant une quinzaine de jours, du 22 septembre au 7 octobre, Archipel 118+1. Il s’agit de la deuxième édition de ce festival étudiant qui propose les travaux de la nouvelle promotion du Master professionnel mise en scène et dramaturgie de l’Université Paris X Nanterre.
Ces spectacles sont en accès gratuit sur réservation.

Du 16 au 21 octobre, dans la petite salle se donnera De mal en peor spectacle en espagnol sur-titré écrit et mis en scène par Ricardo Bartis. A la fin du dix neuvième siècle et au début du vingtième, L’Argentine rentre dans une période d’appauvrissement. Ricardo Bartis revient sur cette période à travers l’histoire au quotidien de deux familles bourgeoises atteintes et promises par les évènements à la déchéance et à l’éclatement. Ce spectacle est donné dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

Pour trois représentations seulement, les 18, 21 et 23 décembre, on pourra voir l’opéra de Mozart Cosi fan tutte dans une mise en scène de Jean-Yves Ruf. La partition de Mozart sera ici adaptée pour un ensemble composé d’un quatuor à cordes, d’un clavecin, d’un piano et sera interprétée par les jeunes chanteurs de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris.

La présentation de l’intégrale des quinze quatuors de Dimitri Chostakovitch par le quatuor Chostakovitch de Moscou, salle Oleg Efremov pour cinq représentations les 26, 28, 30 novembre, 1er et 3 décembre fera événement. Cette intégrale sera donné sur cinq soirées conviviales pour suivre trente six années de Musique et d’Histoire. Le quatuor Chostakovitch, fondé à Moscou en 1966 s’est produit dans le monde entier.

Petits ou grands, on avait applaudi très fort la mise en scène que Patrick Pineau avait faite de L’ours, La demande en mariage, Le tragédien malgré lui, trois courtes pièces de Tchékov, la saison dernière. Cette fois-ci, il monte Les trois sœurs avec le même désir d’en faire un spectacle accessible à tous. Et s’il a fait le choix de cette tragi-comédie c’est parce qu’avec le moins possible de mots, elle dit beaucoup sur l’Homme dont Tchekov disait qu’il "deviendra meilleur quand nous lui aurons montré comment il est"…Les représentations qui devraient intéresser un public de jeunes seront données du 7 janvier au 5 février 2008.

Nancy Huston avait écrit un roman qui s’appelle La virevolte. Valérie Grail, à la fois adaptatrice du livre et metteur en scène en a fait une tragi-comédie musicale qui met en présence deux sœurs amenées à confronter leurs souvenirs d’enfance. Devenue pour le théâtre Angela et Marina ce spectacle qui mêle passé et présent, langage d’enfant et langage d’adulte, et où Valérie Grail conduit la parole jusqu’au chant et le geste jusqu’à la danse se donnera dans la petite salle du 11 au 22 janvier.

Chroniques du bord de scène conçu et réalisé par Nicolas Bigards mêlera sur scène comédiens, des habitants de la Seine-Saint Denis et donnera lieu à trois séries de représentations : du 25 au 29 janvier, du 14 au 18 mars et du 23 au 27 mai. Autant de rendez-vous pour ces chroniques qui s’écriront au dernier moment à partir des intensités d’une topographie sensible…

En février, ce sera le temps du Festival Le standard idéal :
Les 8, 9 et 10 février, Der Tartuffe d’après Molière, mise en scène de Dimiter Gotscheff, en allemand sur-titré ; les 11 et 12 février Platform d’après le roman de Michel Houellebecq, mise en scène de Jehan Simons, en hollandais sur-titré ; les 16, 17 et 18 février Uebe 1968 inspiré des films de Philippe Garrel, Jean-Luc Godard et Jean Eustache, mise en scène de Alexander Charim ; du 20 au 24 février, Hercules d’après Les Trachiniennes de Sophocle et Héraclès furieux d’Euripide, mise en scène de Georges Lavaudant.
Suivront deux spectacles de Musique Harmonie Dessastres les 20, 21 et 22 février avec Méret et le Trio Art Vitalis, et Rebetiko Zebekiko de Gregoris Vassilas du 8 au 24 février.

Du 10 au 16 mars, reprise d’un spectacle qui figurait la saison dernière au programme du festival du Standard Idéal : Vie et Destin d’après le roman de Vassili Grossman, adaptation et mise en scène de Lev Dodine joué par les élèves de l’Académie théâtrale de Saint-Petersbourg. Un spectacle en russe sur-titré.

Le malheur de Job de Jean-Lambert Wild se donnera dans la salle de répétition du 10 au 22 mars. Job est le héros d’un des plus beaux récits de l’Ancien Testament, celui qui va cumuler toutes sortes de malheurs et à partir duquel Jean-Lambert Wild nous propose une réflexion sur l’archétype du rejeté, du laissé pour compte.

Le commencement du bonheur qui suit dans la grande salle du 27 mars au 16 avril a été imaginé par Michel Orcel d’après les Opérettes Morali de Giacomo Léopardi. La mise en scène est de Jacques Nichet. Convoquer sur la scène du théâtre la philosophie lorsqu’elle se vêt de ses plus beaux atours, lorsqu’elle flirte avec la poésie et s’amuse d’elle-même…

Jean-Michel Rabeux et Claude Degliame sont des habitués de la MC 93 de Bobigny. Le spectacle, mis en scène par l’un et interprété par l’autre s’intitule Onanisme avec troubles nerveux chez deux petites filles et il a été conçu à partir du Rapport du Docteur Démétrius Zambaco. Il se donnera du 31 mars au 27 avril dans la salle de répétition.

Arpàd Schilling, jeune metteur en scène d’origine hongroise nous avait offert, la saison dernière, dans le cadre du Festival Standard Idéal un très bel Hamlet. Il revient cette année du 20 au 31 mai avec Eloge de l’escapologiste , un spectacle conçu par lui et présenté en hongrois sur titré et en d’autres langues…

Patrick Sommier, directeur de la Mc 93 (dont nous avons publié un entretien dans l’US-Magazine l’an dernier) met en scène Lorentino d’Arezzo d’après Pierre Michon. Le spectacle sera à l’affiche du 12 mai au 3 juin. Qu’est-ce qu’un grand peintre ? C’est la question que pose Pierre Michon dans Maîtres et serviteurs. Pour répondre à la question, il évoque les trois grands destins que sont Goya, Watteau et un disciple de Piero della Francesca, Lorentino d’Arezzo…

La saison s’achèvera avec, du 9 au 14 juin un Nordeste Brésilien qui réunira Le spok frevo orchestra avec ses 20 musiciens, Silvério Pessoa, ses chanteurs et danseurs, l’orchestra do Fubá, DJ Dolores, leader de l’electromix nordestin, avec enfin Antonio Nobrega, comédien, chanteur, musicien et danseur. Par ailleurs, la MC93, Maison de la Culture de Seine-St-Denis, accueillera les concerts de clôture du Festival de jazz "Banlieues Bleues" les 18-19 avril, et quelques spectacles des "Rencontres chorégraphiques" de Seine-St-Denis du 6 au 8 juin.
Francis Dubois

MC93 Bobigny
1, boulevard Lénine 93000 Bobigny Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 41 60 72 60/72
www.mc93.com
Pour les groupes, les scolaires, les étudiants, des rencontres avec les équipes artistiques ou l’équipe permanente de la MC 93 sont possibles. Et des dossiers pédagogiques sont disponibles pour certains spectacles.
Renseignements auprès de Gaëlle Brynhole au 01 41 60 72 74 / brynhole@mc93.com ou
Adeline Préaud au 01 41 60 72 75 / preaud@mc93.com

Autres articles de la rubrique Archives