Archives

saison 2007-2008

au Théâtre de la Cité Internationale partenaire Réduc’snes

Voilà un théâtre qui propose chaque année une programmation singulière, novatrice, parfois audacieuse alternant théâtre, danse, musique, cirque. Le projet de Nicole Gautier et de son équipe est de faire découvrir à ses spectateurs le travail d’artistes pour la plupart jeunes et engagés sur des voies nouvelles. Un travail dont elle dit elle-même qu’il s’appuie à la fois sur les doutes et sur les rêves.
Il existe dans la programmation des spectacles Tout public qui peuvent convenir à un public de grands collégiens et lycéens préparés. Des dossiers pédagogiques sont disponibles afin de préparer le jeune public à assister dans les meilleurs conditions aux représentations. Il suffit de téléphoner au théâtre pour avoir tous les renseignements concernant les différents spectacles de la saison.

Coupole du Théâtre - © photo Laure Vasconi

La saison s’ouvre avec " J’ai " une création collective montée sous la houlette de Guillaume Rannou co-fondateur de la compagnie de Théâtre de rue Eclat immédiat et durable. Ce spectacle tout public en liaison avec la coupe mondiale de rugby qui réunit 18 acteurs-joueurs se joue en deux mi-temps. Il étire sur 1h30 les quelques secondes qui séparent le coup d’envoi de la première réception du ballon. Le spectacle est joué jusqu’au 28 octobre.
How Nancy Wished that everything was an april fool’s joke de Fadi Toufic et Rabih Mroué, mis en scène par Rabih Mroué, qui était programmé jusqu’au 14 octobre, dans le cadre du Festival d’automne, joué en arabe sur titré en français, a été présenté sur notre site dans un article spécifique.

" Appendice " de Lina Saneh sera à voir du 22 au 28 octobre. Cet autre spectacle libanais programmé dans le cadre du festival d’automne est proposé par Lina Saneh qui travaille habituellement en collaboration avec Rabih Mroué. Nous sommes toujours dans le domaine du théâtre performance. Au Liban l’incinération est interdite par les religions. Cependant les membres amputés et les organes excisés sont brûlés. Cette contradiction a donné à Lina Saneh l’idée d’une stratégie : prélever les membres et les organes de son corps pour les faire brûler et soustraire ainsi, une partie d’elle-même à ses ennemis…

Du 13 au 25 novembre, Jean-Luc Lagarce sera à l’honneur avec " Juste le fin du monde " mis en scène par Francois Berreur, ami et collaborateur de la première heure au Théâtre de la roulotte de Besançon, créateur avec l’auteur de la maison d’édition : Les solitaires intempestifs (www.solitairesintempestifs.com) qu’il dirige actuellement. Louis revient chez lui après des années d’absence. Il est là pour annoncer qu’il va bientôt mourir. Il repartira sans avoir rien dit ou plus justement en n’ayant dit que ces choses qu’on échange avec ses proches quand on ne sait pas quoi se dire. Hervé Pierre et Elisabeth Mazev qui jouent dans la pièce ont été de proches collaborateurs de François Berreur et Jean-Luc Lagarce. Rencontre avec les artistes le 22 novembre.

Premier spectacle de danse de la saison, du 15 au 20 novembre : " Dalila et Samson, par exemple ". Conception et chorégraphie de Herman Diephuis.
Ici inspiré par le baroque flamand et plus particulièrement pas les tableaux de Rubens et de Jordeans, Herman Diephuis, ancien élève de l’école de Maurice Béjart et danseur chez Mathilde Monnier entre autres, propose un oratorio-danse dans lequel il fait équipe avec la chanteuse Dalila Khatir. Rencontre avec les artistes : le 16 novembre.

Autre spectacle de danse, " Animal femelle ", du 6 au 18 décembre, est une chorégraphie de Mark Tompkins. Le théâtre de la Cité Internationale a toujours accompagné de très près le travail de Mark Tompkins. "Animal mâle" en 2005 était une métaphore du fanatisme et des dérives du pouvoir. Dans "Animal femelle", sur un ring, ce sera la confrontation entre le discours et le corps, une réflexion sur les rapports dominant-dominé, le trouble et le désir qu’inspirent les femmes. Une conférence psy donnant un point de vue psychologique sur la pièce et sur la mise en scène aura lieu de 10 décembre et une rencontre avec les artistes le 13 décembre.

Du 14 janvier au 12 février 2008, ce sera un autre spectacle tout public (mais une préparation au spectacle est nécessaire pour un public grands collégiens et lycéens) " L’opérette, un acte de l’opérette imaginaire " de Valère Novarina, auteur de théâtre singulier qui nous entraîne dans des domaines inconnus et dans le plaisir du jeu de mots. Il a été joué à la Comédie française. Il a eu aussi, pour le soixantième anniversaire du Festival d’Avignon les honneurs de la cour d’honneur du Palais des Papes. La compagnie Air de lune composée de jeunes acteurs, musiciens et chanteurs a lancé le défi de s’emparer de la langue si particulière et si musicale de Valère Novarina. Un apéro-philo est prévu le 26 janvier et une rencontre avec les artistes le 24 janvier.

Un autre spectacle de danse est programmé du 10 au 15 janvier 2008, " As far as ", conception et chorégraphie de Alban Richard. La saison dernière, cet artiste avait donné "Disperse et downfall". Il revient avec les mêmes danseurs et nous propose une nouvelle étude sur la variation : répétition d’un motif jusqu’à son altération. D’abord nus et en pleine lumière, les danseurs subissent une série de modifications qui altèrent progressivement leurs contours, leurs silhouettes… Une rencontre avec les artistes est annoncée le 14 janvier.

Genèse n°2 est présenté dans la catégorie Théâtre/musique. Le texte est d’Ivan Viripaev et Antonina Velikanova, auteurs russes, et la mise en scène de Galin Stoev, artiste bulgare. En 2006, les spectateurs du Théâtre de la Cité Internationale ont pu voir Oxygène un spectacle singulier, mené tambour battant qui scandait les dix commandements. Oxygène était une création de Ivan Viripaev. Antonina Velikanova est une jeune femme schizophrène internée dans un hôpital psychiatrique de Moscou. Elle découvre avec Shakespeare que le monde entier est un théâtre et les gens des acteurs. A la suite de quoi, elle écrit une pièce qu’elle adresse à Ivan Viripaev. Une conférence-psy est prévue le 4 février à 18h et une rencontre avec les artistes le 31 janvier.

Une Chorégraphie de Valéria Apicella, " Adage démesuré" est à découvrir du 15 au 18 février. Quand on a vu Valérie Apicella danser dans les chorégraphies de Paco Décina, on n’est pas prêt d’oublier cette sorte de sculpture vivante. En 2006, elle présentait sur l’herbe du Campus de la Cité universitaire "Adage" un duo d’un quinzaine de minutes. "Adage démesuré" est un trio composé de deux danseurs et d’un acteur chanteur inspiré par les vibrations produites par la couleur verte, les ondulations des herbes… Apéro-philo le 16 février et rencontre avec les artistes le 18.

" Cannibales " de Ronan Chéneau, mise en scène de David Bobee est présenté comme un spectacle de Théâtre-cirque. Il y avait eu "Res/Persona", monologue d’une jeune femme, "Fées", accueilli la saison dernière, qui était celui d’un jeune homme sous le regard et les commentaires de deux fées. "Cannibales", le troisième volet est un constat lucide sur une génération qui est tout sauf résignée, celle de l’auteur et du metteur en scène. Le spectacle dresse un constat. Il dénonce aussi à travers le portrait d’un jeune couple ordinaire et plutôt gâté par la vie, mais ne donne pas de leçons. Conférence-psy, le 17 mars à 18 heures et rencontre avec les artistes le 20 mars.

" P.P.P.Position parallèle au plancher " est un spectacle de cirque Tout Public. Création et interprétation de Philippe Ménard. Du 31 mars au 6 avril 2008. Après avoir appris la jonglerie, s’être formé à la danse, au mime et au théâtre, Philippe Ménard à crée sa propre troupe Non Nova. Dans le spectacle qu’il propose, il est jongleur et manipule des objets de glace et des objets congelés qui, en fondant contre sa peau, laissent au sol une flaque d’eau sur laquelle il glisse. Spectacle singulier et drôle qui se réfère aux rêves de l’enfance. Rencontre avec les artistes le 3 avril.

" Les utopies ", une création du groupe Incognito rentre dans la catégorie Cabaret-Théâtre.
Le spectacle sera donné du 2 au 28 juin 2008. La question posée est "avons-nous encore de grands rêves ? Pouvons-nous espérer une société meilleure ? Ou même de beaux lendemains éclairés par une humanité bienveillante et magnifique ? Des docteurs es-Utopies qui tiennent conférence accueillent le public. Mais l’utopie tourne au drame et chacun, avec un recours soudain à la violence, cherche à imposer aux autres sa vision des choses.
Le groupe Incognito est constitué d’anciens élèves de l’école du TNS. Ils ont été formés au Cabaret improvisé et à la création collective. Un spectacle qui répond à leur désir de faire un théâtre léger et grave à la fois. Apéro-Philo, le 14 juin ; rencontre avec les artistes le 12 juin. Francis Dubois.

Théâtre de la Cité Internationale
17 boulevard Jourdan 75 014 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 13 50 50 – www.theatredelacité.com

Autres articles de la rubrique Archives