Archives

Saison 2007-2008, à partir du 7 septembre

à découvrir au Théâtre du Rond-Point partenaire Réduc-snes

"Cette nouvelle saison, nous célébrerons à travers Le rire de résistance tous ceux fils et filles de Rabelais, Molière, Jarry, Dario Fo, Coluche, Picabia et autres dadaïstes, qui, par le rire, la raillerie et l’insolence ont su résister à toutes les dictatures de la réalité et à l’hégèmonie du sérieux…" Jean-Michel Ribes

On avait applaudi en 2006 Au bord de l’eau de Eve Bonfanti et Yves Hunstad. Cette saison, du 7 septembre au 28 octobre, à nouveau réunis, ils nous proposent Du vent... des fantômes . Un jeu sur l’infime différence entre le réel et le fictif et leur vue intéressante sur une question : où commence l’acteur et où finit le personnage…

Du 11 au 15 septembre Serge Rezvani à qui on doit Le tourbillon, ma ligne de chance, j’ai la mémoire qui flanche accompagnera la chanteuse Héléna Noguerra sur la scène de la salle Jean Tardieu. "Au début, je les regardais un peu de haut. Maintenant, plus le temps passe, plus j’aime mes chansons" Serge Rezvani.

Philippe Caubère revient sur la grande scène du 14 septembre au 27 septembre. Cette fois, il boucle la boucle de son marathon en terminant par le début, la saga de L’homme qui danse avec le fameux Epilogue , longtemps différé, construit à partir de ses premières improvisations avec Clémence Massart.

La mastication des morts est sous-titré Théâtre et musique . Ce spectacle a été imaginé d’après un texte de Patrick Kermann par Eva Vallejo et Bruno Soulier. Il sera donné du 20 septembre au 28 octobre. Patrick Kerman considérait la perte de la mémoire comme un des maux majeurs de notre époque. Face à la succession rapide des événements, à l’accélération de l’Histoire et du flux des informations, le monde devient de plus en plus irréel.

Du 26 septembre au 28 octobre Jackie Berroyer nous propose Ma vie de jolie fille .
C’est sous la forme d’une jolie blonde que Jackie Berroyer envisage la célébrité : on vous remarque, on vient vous parler, on cherche votre compagnie…

Rodrigo Garcia s’installe du 8 au 18 novembre sur la scène de la Salle Renaud-Barrault .avec son spectacle Arrojad mis cenizas sobre Mickey . En français : "Et balancez mes cendres sur Mickey". Spectacle en espagnol sur-titré. "Vu du ciel, à travers le hublot, le lac est idyllique-un rêve. Mais une fois au sol, apparaissent les aménagements, pistes cyclables, aires de pique-nique, restaurants, poubelles, magasins de souvenirs"…

Alfredo Arias et Marilù Marini reviennent du 9 novembre au 31 décembre. Ca s’appelle Divino amore . Livret d’Alfredo Arias et René de Ceccatty. "Le christ peut-il apparaître sur la scène d’un théâtre ? Dans les années 60-70, la troupe d’Origlia Palmi était persuadée qu’en montant des drames comme Salomé ou le vie de Ste Bernadette Soubirous,elle pouvait convoquer la présence divine".

En 2004, le théâtre du Rond-Point avait largement rendu hommage à Roland Dubillard en reprenant plusieurs de ses pièces. Cette saison, du 14 novembre au 31 décembre Jacques Gamblin et François Morel mèneront tambour battant, sous la houlette de Anne Bourgeois Les Diablogues un sommet dans l’art de l’absurde cher à Dubillard. Si un individu vous affirme qu’il est une pendule, peut-être vaut-il mieux ne pas le contredire. Il doit avoir ses raisons...

Sous le divan est sous-titré Emma La clown. C’est un spectacle tout public à partir de 10 ans
De et par Meriem Menant. C’est du 20 novembre au 31 décembre. La tendresse, la mauvaise foi, la colère, la folie, la joie de vivre, la mélancolie, Emma a toutes les passions. Elle est le miroir de l’humanité.
Monsieur Kolpert est la pièce d’un jeune dramaturge proche du théâtre de la Schaubühne à Berlin, David Giedelmann, que mettra en scène Christophe Perton et qui sera programmée salle Renaud-Barrault du 28 novembre au 14 décembre. Il n’y a pas que les soirées diapos dans la vie. Pour corser les longs dîners d’hiver, tous les moyens sont bons semblent penser les personnages de cette pièce qui, au premier abord ressemble à s’y méprendre à une pièce de Boulevard sauf qu’elle lorgne fort du côté de chez Hitchcock…

Du 4 au 30 décembre Les Enchaînés, sous-titrée Flash Marionnettes, du nom de la compagnie, s’adresse à tout public à partir de 10 ans. Ecrite par Philippe Dorin, elle est mise en scène par Ismaïl Safwan et jouée par des comédiens-marionnettistes. Quel que soit le côté de l’écran où l’on se trouve, la télévision n’avantage personne. Qu’est la télévision selon Philippe Dorin ? Un monde merveilleux, formidable enchanteur où les reportages en Irak, les sitcoms, le téléachat, les jeux se retrouvent sur le même plan…

Guy Bedos sera sur la scène de la salle Renaud-Barrault du 20 décembre 2007 au 5 janvier 2008 et son spectacle s’intitule Hier, aujourd’hui, demain . Il appelle ça faire du drôle avec du triste et il aurait pu appeler son spectacle le rire de résistance si le titre n’avait déjà été pris…

Après l’énorme succès remporté au Rond-Point au cours de la saison 2005-06, Pippo Delbono revient avec une nouvelle création Questo buio feroce –Cette obscurité féroce du 9 Janvier au 2 février 2008. C’est une méditation apaisée, jamais triste, sur la mort que nous convie ce spectacle. Pippo Delbono y convoque des images de carnaval, un défilé de masques, des costumes chatoyants qui passent comme des ombres lumineuses…

Marion Aubert avait crée à Montpellier en 2006, Les Istrions repris au Théâtre de la Colline dans la cadre du Festival d’Automne. Elle propose cette saison Les aventures de Nathalie Nicole Nicole dans une mise en scène de Marion Guerrero. Les enfants jouent, c’est de leur âge. Les enfants sont rois, c’est bien normal. Sans doute mais les enfants qu’imagine Marion Aubert sont quand même un peu étranges…

Une nouvelle version de Buffo de et par Howard Buten se donnera sur la scène de la salle Renaud-Barrault du 16 janvier au 3 février 2008. Howard Buten avait écrit en 1981, un livre devenu un best seller : "Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué". Buffo est l’alter ego de Howard Buten. C’est un être sensible il a des émotions, des joies, des déceptions. Il réfléchit, se pose des tas de questions. Ne trouve pas toujours les réponses.

Oulipo, Pièces détachées est une reprise conçue et mise en scène par Michel Abécassis du 22 janvier au 10 février 2008. Le langage est d’une richesse phénoménale. On ne l’utilise pas à sa juste mesure. Où l’on découvre que le langage est non seulement fait de mots, mais de sons et de combinaisons. Et que le langage peut devenir fou…

Du 29 janvier au 24 février Le Classique et l’Indien est annoncé comme un spectacle drolatique. Il est dû à Gérard Garouste et Joël Calmette et sera interprété par Gérard Garouste et Denis Lavant. Aujourd’hui, quand on dit des vérités importantes, on ne risque plus d’être brûlé comme au temps de Rabelais, mais d’être noyé dans le flux des informations…

Suivra, du 20 février au 20 avril Batailles de Roland Topor et Jean-Michel Ribes joué par un trio d’acteurs très attendus : Pierre Arditi, François Berléand et Tonie Marshall. Au fond, l’homme n’a jamais rien trouvé de mieux que de se bagarrer. Levez les yeux, ouvrez vos oreilles, partout il n’est question que de conflits, d’oppositions, de rivalités. Le théâtre du Monde est un champ de batailles…

Daniel Mesguich avait séduit le public du théâtre du Ront-Point en 2006 avec son Boulevard du boulevard du boulevard. Il revient cette saison avec un nouveau spectacle qu’il a écrit et dont il assure la mise en scène : Phasmes. C’est du 7 mars au 26 avril, salle Jean Tardieu. Qu’y a-t-il de commun entre des auteurs comme Jorge Luis Borges, Kafka, Aragon, Jean-Michel Ribes ou Roland Dubillard ? Rien ou presque, sinon l’intérêt que leur porte Daniel Mesguich…

Jean-Louis Trintignant sera sur la scène de la salle Barrault-Renaud du 14 mars au 19 avril. Il dira des textes de Jules Renard et Jean-Michel Ribes et sera accompagné, chaque soir d’un invité surprise. Ce sera Fanny Ardant, Clémentine Célarié ou Anna Mouglalis…

Stanislas Nordey dont les mises en scène vigoureuses et inspirées sont toujours très attendues sera à l’affiche du 18 mars au 27 avril avec Sept secondes – In god we trust de Falk Richter un auteur allemand proche de ses contemporains Sarah Kane, Martin Grimp ou John Fosse.
La guerre serait-elle un jeu vidéo ? Imaginez : toutes les trois secondes, un avion qui décolle. Une fois la cible repérée, le pilote lâche sa bombe. Sept secondes plus tard, un périmètre de six cents mètres est entièrement dévasté…

Philippe Minyana est un auteur qui reste sans cesse à découvrir même si sa Maison des morts a été programmée récemment à la Comédie Française. Voilà sera sur la scène de la salle Tardieu du 18 mars au 25 avril et c’est sa complice de longue date Florence Giorgetti qui mettra en scène. Quatre personnages se rendent visite à différents moments de leur vie. Il ne se passe rien ou presque. On boit un verre, on prend des nouvelles de la santé les uns des autres, on parle de sa santé. Philippe Minyana œuvre en miniaturiste et tisse l’air de rien quelque chose qui évoque une épopée de l’intime…

Claude Duneton s’est associé à Catherine Merle pour La chanson qui mord. Ce sera sur la scène de la salle Topor du 26 mars au 20 avril. Lui a conçu le spectacle et elle, chante.
Ensemble il nous embarquent pour un délicieux vagabondage chansonnier… Sillonnant le passé, de l’époque de la Fronde à celle de la Commune de Paris non sans quelques détours par le Directoire ou la Restauration, ils nous promènent à travers un répertoire aussi passionnant que méconnu…

Pour seulement six représentations, du 13 au 18 mai, Le Rond-Point accueille Angels in América de Tony Kushner, mise en scène de Krzysztof Warlikowski, version en polonais surtitré  ; Le spectacle, d’une durée de six heures à fait l’unanimité lors de sa présentation au Festival d’Avignon. Epopée théâtrale en deux parties, Le millénaire approche et Perestroïka, Angels in América opère sur plusieurs niveaux mêlant un réalisme proche du Boulevard au baroque le plus débridé…

Raphaël Mezrahi et Julie Depardieu joueront Monique est demandée en caisse 12 de Raphaël Mezrahi du 14 mai au 15 juin. L’humoriste a une passion pour les supermarchés. C’est là, selon lui, que se prend le pouls d’une population. C’est là que l’on découvre vraiment les coutumes et les habitudes d’un pays…

Suivra Signé Topor, théâtre, chansons, poèmes et recettes de cuisine du 17 mai au 8 juin.
La face cachée de Roland Topor. L’auteur de "Four roses for Lucienne", de "La planète sauvage", l’inventeur de Téléchat, le dessinateur génial, le peintre jamais à cours d’imagination, l’initiateur avec Arrabal et Jodorovsky du mouvement Panique, bref cet artiste aux dons multiples écrivait aussi des chansons…

François Morel et son vieux complice de l’époque des Deschiens, Olivier Saladin joueront Bien des choses un spectacle conçu par François Morel, du 17 mai au 15 juin.
Ils ont pris leur voiture, roulé dans des autocars, volé dans des avions et visité, appareil photo en bandoulière quelque contrée lointaine hérissée de monuments et autres choses à voir, telles l’Egypte, la Grèce, l’Inde ou le Bordelais. Alors comme ils s’ennuient un peu loin de leur home sweet home, les Bouchon écrivent aux Brochon et réciproquement…

Voilà bientôt quarante ans que Philippe Genty crée des spectacles qui mêlent théâtre, marionnettes, danse, et dont le rêve est le fil conducteur, une fantasmagorie hallucinatoire qui vient de son monde intérieur. Son spectacle Boliloc sera sur la scène de la salle Renaud-Barrault du 27 mai au 29 juin. Scènes de ménage à l’intérieur d’un cerveau, voilà comment pourrait être sous-titré ce spectacle désopilant et parfois inquiétant de Philippe Genty.

Rachid El Daïf enseigne la littérature arabe à l’Université de Beyrouth. Son œuvre explore le quotidien des mœurs arabes confrontées aux assauts de la mondialisation. Qu’elle aille au diable, Meryl Streep ! l’adaptation d’un de ses romans sera à l’affiche du 19 au 29 juin. Pour l’homme, Meryl Streep, c’est la femme idéale. Un jour l’homme qui pense que Meryl Streep serait l’épouse de ses rêves finit quand même par rencontrer une femme réelle…
Francis Dubois

Thêâtre du Rond-Point
2, bis avenue Franklin D.Roosevelt 75008
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 00 – contact@theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Archives