US Magazine 676 du 22 décembre 2008

Xavier Darcos reçoit le SNES

Xavier Darcos a reçu le SNES
(Frédérique Rolet, Roland
Hubert) le jeudi 8 janvier
dans le cadre des rencontres avec
les organisations syndicales et
lycéennes, annoncées après sa
décision de retirer son projet de
réforme des lycées.

Reconnaissant qu’il avait renoncé
à la mise en place d’une nouvelle
Seconde à la rentrée 2009 pour
éviter un mouvement social plus
large, le ministre a affirmé sa
volonté de relancer des discussions
sur un ensemble de sujets :
- Lycées : deux ou trois personnes
seront missionnées pour
mener le dialogue en associant
la société civile. Depuis, Richard
Descoings a été nommé par le
président de la République lors de
ses voeux aux personnels de l’Éducation
lundi à Saint-Lô.
- Élévation du niveau de recrutement
des enseignants : la discussion
en loi de finances devrait
commencer en mai.
- L’orientation

Le ministre considère qu’il a fait
un geste sur les recrutements en
maintenant le nombre de postes
au concours pour cette année
alors qu’une diminution de 1000
postes était annoncée. Le ministre
dit avoir entendu la nécessité de
signes sur les postes, notamment
en lycée.

Pour le SNES, nous sommes
intervenus sur le contexte, la
question de la préparation de la
rentrée et des suppressions de
postes, au coeur également du
mouvement lycéen, la nécessité
de revenir sur les suppressions
programmées d’autant que la
baisse démographique sera probablement
inférieure aux prévisions
et que le remplacement est
déjà tendu, la méthode employée
dans les discussions imposant un
calendrier intenable, ne permettant
pas de savoir ce qui était
acté ou non, l’absence de
réunions multilatérales.

Concernant le dossier revalorisation dont nous avons rappelé
l’urgence, le discours du ministre
reprend les propos antérieurs,
c’est-à-dire l’ouverture du dossier
quand les discussions auront
repris sur le lycée, le besoin de
lier volonté de changement et amélioration de la condition
enseignante face aux exigences
de Bercy. Nous avons réaffirmé
notre profond désaccord avec la
forme de « chantage » que constitue
le fait de lier l’ouverture des
discussions sur la revalorisation avec celles sur d’éventuelles
réformes.

Il est plus que jamais nécessaire
d’amplifier la mobilisation, et la
journée de grève du 29 doit en
être l’occasion.

Roland Hubert

Autres articles de la rubrique US Magazine 676 du 22 décembre 2008

  • Calendrier du bac : Le SNES refuse le fait accompli
    Le ministère vient de publier au BO n° 3 de ce jeudi 15/01, sans aucune concertation, le calendrier du bac 2009 généralisant l’expérimentation lancée l’an dernier d’une « Reconquête du mois de juin ». La... Lire la suite (Janvier 2009)
  • Décrochage scolaire : quoi de neuf ?
    UNE CIRCULAIRE INTERMINISTÉRIELLE (N° 2008-174 DU 18/12/2008) a été publiée au BO du 1er janvier 2009 pour prévenir et lutter contre le décrochage scolaire dans le cadre du « Plan Espoir Banlieues ». Le... Lire la suite (Janvier 2009)
  • Salon du livre d’histoire des sciences et techniques
    Le salon du livre d’histoire des sciences et techniques organisé par l’ASTS(1) s’est tenu à Ivry-sur-Seine du 21 au 23 novembre dernier sur le thème de l’Espace. Les tables rondes du SNES abordaient,... Lire la suite (Janvier 2009)
  • Enseignements artistiques : Quelle place au lycée ?
    La réforme du lycée a soulevé de nombreux débats et interrogations ces derniers mois, la méthode employée par Darcos ayant bien montré l’absence totale de réflexion globale sur les équilibres... Lire la suite (Janvier 2009)
  • "Chiche"
    « On repart à zéro », « on recommence et on recommence tout », ainsi s’exprime le ministre X. Darcos à la suite du retrait du projet de réforme des lycées pour la rentée 2009. Mais suivant quelle méthode... Lire la suite (Janvier 2009)