US magazine 699 du 18 septembre 2010

Voie technologique ; la réforme se précise, toujours plus contestable

La réforme des séries industrielles, de laboratoire
et d’arts appliqués serait mise en
oeuvre à la prochaine rentrée en classe de
Première. Outre la diminution des structures,
la philosophie générale de cette réforme est
contestable.

Par, entre autres, la mise en place d’enseignements
technologiques « transversaux », les concepteurs de
la réforme ont choisi d’effacer ce qui fait la spécificité
de l’enseignement dans ces séries ; le travail
sur des systèmes réels, tant en conception qu’en production
et maintenance, et le retour aux concepts grâce à l’analyse du réel. Ce serait un appauvrissement
considérable de ces formations.

Redéfinition des contenus et programmes

Les contenus et projets de programmes généraux
et technologiques sont en consultation sur le
site Eduscol jusqu’au 21 octobre. Ils confirment,
notamment sur les disciplines technologiques,
les craintes déjà évoquées : peu de travail sur les
systèmes réels, en dehors d’une phase de projet
en Terminale qui s’arrête à la définition d’un
prototype ; suppression de la physique appliquée et son remplacement par un enseignement
général de physique-chimie ;
enseignements généraux indépendants des
systèmes techniques étudiés.

Ils montrent clairement une généralisation
de ces formations, au risque de mettre en
difficulté des élèves. Plus grave encore,
ces contenus ne sont ni intéressants ni
attractifs, au risque de voir de nombreux
jeunes se détourner de ces formations.

Une « formation » des enseignants

Mais ces contenus risquent également de
mettre en difficulté les enseignants.
Sous l’impulsion du ministère, les rectorats
mettent en place des projets de plan de
« formation-reconversion » pour les enseignants.
Ils concernent ceux des disciplines
technologiques et de physique appliquée.
L’objectif officiel serait de permettre à tous
d’enseigner la partie transversale des programmes
de technologie. On s’oriente vers
la définition d’un profil d’enseignant de
« technologie générale » peu en relation
avec les champs technologiques industriels.
Le cabinet du ministre nous a affirmé que
les collègues devraient être déchargés pour
pouvoir bénéficier de ces formations, ce
que ne prévoient pas les rectorats.

L’action du SNES

Le SNES propose aux enseignants de
s’emparer de la consultation sur les programmes
pour affirmer leurs craintes, critiques
et revendications.
Il exige que les formations soient organisées
sur le temps de service et qu’elles
respectent les spécialités de chacun.

Thierry Reygades

Le SNES organise le 21 octobre une journée de protestation pour une autre réforme et le maintien de la spécificité de la voie technologique. Dans toutes les académies comme au niveau national, nous proposons que des réunions-débat soient organisées, des communiqués de presse envoyés, des conférences de presse soient tenues. Il importe de faire de cette journée un « buzz » médiatique pour affirmer notre détermination pour une autre évolution de ces formations. Le SNES organisera d’autres journées dans le cadre de son plan d’action syndicale.

Autres articles de la rubrique US magazine 699 du 18 septembre 2010

  • DOSSIER : Le pilotage par l’autonomie (Octobre 2010)
  • TICE et ENT
    Un « Point sur les TICE ET les ENT » sera envoyé cette semaine à tous les syndiqués par mél : http://www.snes.edu/Point-sur-les-TICE-et-les-ENT.html Une circulaire sur la mise en place du cahier... Lire la suite (Octobre 2010)
  • Philosophie et engagement
    Le SNES organise une journée de conférences et de débats consacrée à la philosophie et l’engagement, mardi 9 novembre 2010. 9 h 30 : Maison de l’Amérique latine, 217, bd Saint-Germain, Paris 7e.... Lire la suite (Octobre 2010)
  • Rythmes scolaires : nouvelle manne pour le MEN
    LUC CHATEL A INSTALLÉ LE COMITÉ DE PILOTAGE de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires le 7 juin 2010. Des débats publics et consultations sont prévus dans toute la France jusqu’au 15... Lire la suite (Octobre 2010)
  • Attaque CLAIR(e) contre les droits des personnels
    Parue en catimini au cœur de l’été (BO du 22 juillet 2010), la circulaire sur le programme CLAIR est emblématique du « pacte de carrière » que promeut le ministre, ex-DRH de l’Oréal, et de la destruction... Lire la suite (Octobre 2010)