Archives

jusqu’au 27 novembre

Vêtir ceux qui sont nus Théâtre de Gennevilliers

Cette pièce de Luigi Pirandello écrite et créée en 1922 se situe, dans l’œuvre du grand dramaturge italien immédiatement après Six personnages en quête d’auteur et Henri IV.
Le sujet : Ersilia, employée comme nurse est chassée par ses employeurs à la suite de l’accident qui a provoqué la mort de la petite fille dont elle avait la responsabilité. Revenue à Rome, sans argent, sans famille ni amis, elle apprend que le garçon à qui elle se croyait fiancée va épouser une autre femme. C’est alors que la presse s’empare de son drame personnel et que l’écrivain Ludovico Nota la recueille chez lui...Ce dernier prend Ersilia comme modèle pour un personnage de son nouveau roman mais Ersilia a menti et tout ce sur quoi reposait l’enjeu médiatique et le personnage est remis en question.
Avec "Vêtir ceux qui sont nus" Luigi Pirandello fait figure de visionnaire et anticipe sur les récupérations médiatiques que nous connaissons dans notre société du spectacle à travers la télé réalité avec exposition publique de l’intime entraînant déformation ou reconstruction opportuniste de la réalité.
Etre une victime et céder à la récupération médiatique est une façon d’exister, un moyen de prendre une parole et d’échapper à l’anonymat, c’est se sentir vêtu quand on se croyait nu.

L’auteur, Luigi Pirandello (1867-1936) n’aborde le théâtre qu’à cinquante ans et la plupart de ses pièces sont tirées de nouvelles ou d’épisodes romanesques qu’il a écrits antérieurement. Son œuvre théâtrale est une entreprise de renouvellement de la dramaturgie moderne.
Sa création culmine avec la trilogie du théâtre dans le théâtre : Six personnages en quête d’auteur en 1921, Comme ci, comme ça en 1924 et Ce soir on improvise en 1930.
Vêtir ceux qui sont nus est crée à Rome en 1922 et remporte un triomphe.
Pirandello meurt en 1936 sans avoir totalement achevé Les géants de la montagne.

Le metteur en scène, Stéphane Braunschweig est né en 1964. Après des études de philosophie, il rejoint en 1987 l’Ecole de Théâtre de Chaillot dirigée par Antoine Vitez. En 1991, il présente à Gennevilliers Les hommes de neige, trilogie composée de Wozzeck de Büchner, Tambours dans la nuit de Brecht et Don Juan revient de guerre d’Horvath.
Ce sera ensuite Ajax de Sophocle et La Cerisaie d’Anton Tchekov. Mesure pour mesure en langue anglaise, Le marchand de Venise pour le Piccolo Teatro, Rigoletto de Verdi au théâtre de la Monnaie de Bruxelles...
De 1993 à 1998, il dirige le Centre national/Orléans Loiret Centre. Depuis 2000, il est directeur du Théâtre National de Strasbourg, également directeur de l’Ecole Supérieure d’Art dramatique du TNS.
Francis Dubois

Théâtre de Gennevilliers 41 Avenue des Grésillons 92230 Gennevilliers
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 41 32 26 26

Autres articles de la rubrique Archives