Communiqués de l’intersyndicale

Une délégation du CNDP reçue au ministère de l’Éducation nationale

Intersyndicale du réseau CNDP/CRDP [SCÉRÉN]
29, rue d’Ulm - 75230 Paris Cedex 05
intersyndicale@cndp.fr - www.nodeloc.net Paris, le 3 mai 2004
téléphone : 06 82 22 61 77

Une délégation du CNDP reçue au ministère de l’Éducation nationale

Aujourd’hui 3 mai 2004, deux cents personnes du centre national de documentation pédagogique, CNDP, en conflit avec leur direction à cause de la délocalisation de leur établissement à Chasseneuil-du-Poitou, sont allés manifesté leur mécontentement au directeur général, Alain Coulon, qui avait convoqué les organisations syndicales.
Les salariés étaient accompagnés de nombreux élus d’Ile-de-France, parmi lesquels la sénatrice communiste Hélène Luc, Nicole Touquoy-Morichaud (MRC), Francine Bavay (Verts), Anne Hidalgo (PS), Line Cohen-Solal (PS), Daniel Brunet (PCF).
Ces derniers se sont exprimés clairement en faveur du moratoire pour lequel ils ont écrit au ministre François Fillon. Ils ont demandé instamment au directeur général de cesser de mettre en œuvre la délocalisation et de ne rien faire tant que des garanties et des mesures d’accompagnement n’auront pas été prises au niveau du ministère.
Le directeur général du CNDP a répondu que ce n’était pas de son ressort et que le ministère lui avait promis des choses...

Par la suite, une délégation composée de trois élus franciliens et de quatre représentants syndicaux a été reçue par le chef de cabinet de François Fillon, M. Yann de La Barre de Nanteuil.
Ce dernier les a assurés que le dossier serait rapidement examiné et qu’ils seraient avisés très prochainement des suites que le ministère comptait donner.

Après un conseil d’administration dont les organisations syndicales contestent la validité et qui a voté à la hussarde la deuxième tranche de délocalisation - qui concerne plus de cent personnes - les salariés choqués ne considèrent plus leur directeur général comme un interlocuteur valable. Ils demandent plus que jamais un moratoire et un gel des actions de délocalisation en cours, préjudiciables tant pour les missions du CNDP que pour eux-mêmes.

Autres articles de la rubrique Communiqués de l’intersyndicale