Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Matthieu Delaporte (France)

"Un illustre inconnu" Sortie en salles le 19 novembre 2014.

Sébastien Nicolas est un agent immobilier terne et sans relief qui a le sentiment de ne pas exister. Il a toujours rêvé d’être quelqu’un d’autre.

Resté longtemps à la recherche du modèle idéal, il le trouve en la personne d’Henri de Montalte ex violoniste célèbre qui, dès le moment où il s’est trouvé privé de l’exercice de la musique, a perdu le sens de son existence.

Dans son laboratoire secret, Sébastien Nicolas fabrique les masques qui lui permettent de prendre

jusqu’à la plus totale perfection, l’apparence d’une personne de son choix.

Il deviendra à ce point Henri de Montalte que, pour endosser le passé du violoniste, il en arrivera à se supprimer lui-même.

Cinéma : "Un illustre inconnu"

Le personnage de Sébastien Nicolas, tant dans son apparence d’individu étriqué que par son comportement maniaque, méticuleux et obsessionnel, évoque un sérial-killer.

Or, et c’est là toute la force du scénario écrit en duo par Matthieu Laporte et Alexandre de la Patellière (auteurs de " Le Prénom ") et de la mise en scène du seul Matthieu Laporte, " Un illustre inconnu" présente toutes les caractéristiques et atmosphères d’un thriller, le souffle d’une énigme criminelle, sans qu’à aucun moment, il n’ait recours au meurtre ou au moindre effet qui répondrait aux codes du genre.

Sébastien Nicolas n’est pas un héros. Le récit joue au contraire sur le caractère inoffensif du personnage, un homme transparent ; incapable de faire du mal à autrui mais qui a par contre, des dispositions pour se faire souffrir lui-même.

Le protagoniste du film agit comme en légitime défense : il n’aurait jamais pris la place du violoniste si celui-ci ne lui en avait pas offert l’opportunité, s’il ne lui avait pas, d’une certaine façon, "forcé la main".

Bénéficiant de sa capacité à se transformer, il prend la vie d’un homme qui n’en veut plus.

Face à ce grand musicien désespéré qui ne veut plus être lui-même, s’impose Sébastien Nicolas que le sentiment de n’être personne rend disponible à devenir un autre.

Si le film tourne autour des sujets de la filiation (la figure du père apparaît sous différentes formes tout au long du récit), du leurre, de la dépersonnalisation, il ne les aborde jamais d’un point de vue

psychologique.

"Un illustre inconnu " échappe à la psychologie de la même façon qu’il échappe au thriller ou au genre fantastique auquel il s’apparente avec le laboratoire magique, la chambre des secrets, la magie des métamorphoses.

Mais Sébastien Nicolas, usurpateur par la force des choses, n’est ni Fantomas, ni Docteur Mabuse.

C’est un homme ordinaire, lassé de lui-même qui, s’il utilise l’identité d’un autre, ne le fait pas pour en abuser mais pour lui donner un surcroît d’existence.

Pour avoir maintenu le récit à la lisière de nombreux genres sans jamais y tomber, Matthieu Delaporte réalise en orfèvre, un film dont la qualité n’est pas seulement d’être une œuvre singulière et personnelle, mais aussi une œuvre forte, magistralement construite et soutenue par l’extraordinaire comédien qu’est Mathieu Kassovitz.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « A Ciambra »
    A quatorze ans, Pio est un garçon qui n’a pas froid aux yeux et il est déjà très au fait des choses de la vie. Prenant modèle sur ses aînés et pressé de grandir, il se comporte en adulte, fume, boit et... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Kiss and cry »
    A quinze ans, Sarah reprend un entraînement intensif de patinage sur glace au Club de Colmar où sa mère a emménagé pensant que sa fille y atteindrait un niveau tel qu’il lui ouvrirait les portes de... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Les hommes d’argile »
    Sulayman est un jeune homme heureux. Il se contente de peu, vit en parfaite harmonie avec la faune et la flore de sa région. Il aime pétrir l’argile et faire naître de ses mains des objets et des... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Gauguin, voyage de Tahiti »
    En 1891, Gauguin décide de quitter sa famille aimée, ses compagnons peintres et de partir pour Tahiti où il imagine, selon une image idéalisée des îles, qu’une vie facile lui permettra de se consacrer... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Home »
    A sa sortie de prison, Kevin dix-sept ans, est recueilli par sa tante et son oncle. Ce placement en famille et un stage en plomberie devraient permettre un nouveau départ à cet adolescent bien... Lire la suite (Septembre 2017)