US magazine 703 du 22 décembre 2010

Un bilan des RAR qui prépare l’extension des CLAIR

Le ministère vient de publier un bilan des 254 RAR(1) juste
avant de réunir les 10 et 11 janvier les chefs d’établissement
des 105 CLAIR(2).

Le rapport s’ingénie à dresser un bilan
positif, sous une apparence équilibrée,
et n’échappe pas aux contradictions.
Ainsi, si les écarts de réussite au DNB se
réduisent légèrement, ils se creusent fortement
pour la maîtrise des compétences de
base en français et en mathématiques en
Troisième. Il tâche aussi de minimiser les
effets de l’assouplissement de la carte scolaire
qui n’aurait « pas conduit à une ghettoïsation
massive et généralisée des collèges
RAR »
, alors que la Cour des Comptes
avait pointé que 186 d’entre eux avaient
perdu un nombre important d’élèves, avec
« une plus grande concentration dans ces
collèges des facteurs d’inégalités ».

Au moment où de plus en plus d’établissements
CLAIR font connaître, avec le soutien
du SNES, leur refus de ce label et de sa
cohorte de déréglementations, le ministère
réaffirme dans son mémoire au Conseil d’État
que la circulaire du 7 juillet ne constitue
qu’une « boîte à outils » qui n’aurait rien d’« impératif ». Pourtant, le rapport apparaît
comme un instrument de légitimation des
CLAIR pour mieux les généraliser : « ce que
les RAR ont dessiné (... acquisition de la culture
d’évaluation, nécessité de s’appuyer sur
une équipe choisie...), nous allons désormais
nous en emparer pour franchir un pas supplémentaire
 : les CLAIR ».
C’est ce que propose
déjà le recteur Nique, chargé de mission
sur les CLAIR au minitère, en proposant le
basculement de tous les RAR dans le programme
CLAIR.

Déréglementations

Le directeur général de la DGESCO entend
ainsi pousser plus loin les déréglementations
et procéder pour la rentrée 2011 au recrutement
local pour tous les postes vacants en
CLAIR. La « remise à plat » de l’éducation
prioritaire annoncée par Chatel est en marche,
comme dans l’académie de Versailles qui en
fait sortir tous les lycées et une vingtaine de collèges.

Pour le SNES, face aux difficultés scolaires et
sociales qui s’accentuent, une vraie relance de
l’éducation prioritaire s’impose. Un Point sur
ce thème sera publié fin janvier pour faire
connaître ses propositions.

Bruno Mer, Catherine Gourbier

1. RAR : réseaux ambition réussite.
2. CLAIR : Collèges, Lycées pour l’Ambition, l’Innovation
et la Réussite.

Autres articles de la rubrique US magazine 703 du 22 décembre 2010

  • Séries technologiques STI-STL
    Malgré les avis négatifs rendus par le Conseil supérieur de l’éducation, aussi bien sur les projets de structure et d’horaires des séries industrielles et de laboratoire que sur les contenus de... Lire la suite (Janvier 2011)