Paroles d’e-docs 2005-2006

Tout cela est véridique pour certains qui s’imagineraient que...

Je suis arrivée dans un collège ou la collègue doc faisait tout "vérification, réparation et j’en passe et des meilleures" et j’ai choisi de rectifier le tir même si au fond de moi j’aurai bien aimé dire "merde aux manuels" ; mais de la diplomatie : bref je suis allée à l’offensive en mars en distribuant au principal, au principal adjoint et à l’intendant un dossier "réflexion et suggestions pour la gestion des manuels" : ce dossier contenait des textes officiels + le courrier des IPR vie scolaire de Nantes et un tableau de répartition des tâches.

Le but était de provoquer une réunion pour discuter. Résultat : dans un premier temps négatif ; l’adjoint l’a mal pris (sous entendu "pour qui elle se prend celle là pour me monter un dossier comme ça avec des textes officiels...), le planning a été fait sans moi et sans me consulter... Quand je l’ai appris, j’ai rué dans les brancards en faisant passer un mot en résumé "ok pour participer aux manuels mais il serait judicieux de mettre en place une réunion, sinon ok
pour ne pas être consultée mais alors vous confiez cette lourde tâche aux parents d’élèves ou aux PP, ce qui me permettra d’effectuer mon travail de professeur certifié- responsable du CDI (et non pas de manuels...merci de votre compréhension...")

Seconde réponse : convocation dans le bureau du principal : désolé mais nous avons du faire le planning très vite, voilà ce que je vous propose... « Vous avez besoin de combien de surveillants ? Heu bien évidemment, vous pourrez rattraper votre matinée du mercredi et patati et patata"

Bref au final, je participe activement mais TOUS les profs en font de même car ils doivent vérifier les livres, les faire réparer par les élèves et l’intendant va compter ses livres, non de non ! Et moi j’aide à les stocker et d’autres petites tâches. Alors oui des profs râlent (ça nous prend du temps, ben voyons et moi j’ai du temps libre !!!) et je m’en fous complètement car ce sont les mêmes qui râlaient au début de l’année car je refusais de faire les photocopies des élèves qu’ils m’envoyaient ou parce que "non je ne vais pas appuyer sur le bouton de la
cafetière à 10h !!!"

Tout cela est véridique, pour certains qui s’imagineraient que ...

Sophie, académie d’Aquitaine

Autres articles de la rubrique Paroles d’e-docs 2005-2006

  • Une semaine normale !
    Bonjour, voici un exemple d’une semaine "normale" d’une enseignante documentaliste de collège avec 760 élèves, 32 classes dont 4 Segpa, 54 profs , pas d’ assistant-CDI Semaine du 13 au 17 novembre :... Lire la suite (Novembre 2006)
  • On fait ce que l’on peut, du mieux possible !
    Il est évident qu’on ne peut pas tout faire seul. Donc, il faut établir des priorités et s’y tenir. Ce n’est pas toujours facile et dépend de la taille de l’établissement. Mon cas : Collège de 700... Lire la suite (Novembre 2006)
  • Qui dit mieux ?
    Nommée pour l’année en collège, le choc est rude : le CDI est coincé entre le lycée, ancien, et une partie du collège rénové mais, dans ce vieux local encombré , grand comme une salle de classe, le... Lire la suite (Octobre 2006)
  • Faire avancer le schmilblik !
    Moi aussi quand je suis arrivée il y a dix ans j’ai trouvé le CDI plein de piles de manuels scolaires, et j’ai réussi à obtenir un partage qui me semble "logique". Pour essayer de faire avancer le... Lire la suite (Octobre 2006)
  • Funeste rentrée 2006 à Lille
    En appelant avant la prérentrée le Rectorat de Lille pour connaître leur affectation, les professeurs documentalistes contractuels ont eu une bien désagréable surprise. Les services rectoraux leur ont... Lire la suite (Septembre 2006)