Actualité théâtrale

Aux théâtres de Verre, de l’Épée de bois et de l’Opprimé

"Teatro Trono" La Bolivie en scène à Paris en avril

Après la Bolivie, l’Allemagne, l’Argentine, le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Danemark et le Pérou, Teatro Trono présente sa trilogie théâtrale HOY SE SIRVE / ARRIBA EL ALTO / HASTA LA ULTIMA GOTA. Ces trois pièces sont accompagnées d’une série d´ateliers basés sur la décolonisation du corps et sur des textes d’auteurs latino-américains et français.
 

La Trilogie

Hoy se sirve emporte le spectateur dans une cascade d’images, reflets de l’histoire bolivienne. Depuis les luttes des mineurs jusqu’à la figure de l’indigène dans son combat incessant pour ses droits.
 
Arriba El Alto retrace la guerre du gaz et la naissance de la ville d’El Alto. En octobre 2002, le gouvernement fait des choix drastiques sur le prix du gaz. La population d’El Alto se soulève. Leur rébellion deviendra selon les historiens la plus importante du XXI siècle, elle changera à jamais leurs vies.
 
Hasta la Ultima Gota (Troisième œuvre de la trilogie, présentée pendant la tournée parisienne) narre l´histoire universelle de groupes qui s’opposent au sujet d´une problématique essentielle : L´eau. Un enfant décide d´affronter ceux qui la captent sans vergogne. C´est alors un véritable périple burlesque et clownesque qui nous emmène dans un voyage bolivien, là où tout peut arriver, là où réalité et mythe s´entremêlent.

Teatro Trono apporte un regard aigu sur l’histoire bolivienne, métaphore des époques latino-américaines les plus obscures, servi par 10 acteurs, une esthétique issue du théâtre de rue, de la pantomime, et du clown. À mi-chemin entre le folklore bolivien et la folie urbaine, ils viennent pour narrer leur réalité, pas si lointaine, juste derrière l’océan, cachées au creux de la cordillère des Andes.
 
Une réalité emplie de magie, combat et tendresse

Micheline Rousselet

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « De Pékin à Lampedusa »
    Ils connaissent les dangers de la traversée du désert et de la Méditerranée et pourtant ils sont des milliers à se lancer, au péril de leur vie, dans ce périple où les attendent des passeurs sans foi ni... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Liberté ! (avec un point d’exclamation) »
    Des pieds chaussés de chaussettes rouges s’échappent d’un coffre d’où sort la voix d’un homme fredonnant la chanson de Moustaki Ma liberté. C’est bien de liberté que va nous parler Gauthier Fourcade et,... Lire la suite (Août 2017)
  • « Contagion »
    Nombreux sont ceux qui ont cru, tout au moins au début, que le développement des réseaux sociaux allait permettre de sortir du formatage des media et contribuer à redonner vie à la démocratie en... Lire la suite (Août 2017)
  • « De si tendres liens »
    Dans une série de tableaux successifs se déploie la relation d’une mère divorcée et de sa fille unique, une relation où les souvenirs de l’une rencontrent ceux de l’autre avec ce qu’il peut y avoir de... Lire la suite (Juillet 2017)
  • « Night in white Satie »
    Un drôle de bonhomme, ce Monsieur Satie, avec son pince-nez un peu de travers, ses costumes de velours (il en acheta sept identiques, tous de couleur moutarde, à la suite d’un héritage), son chapeau... Lire la suite (Juin 2017)