SEGPA-EREA

SEGPA : RASSURÉS ?

Après avoir tenté sans succès cet hiver de dissoudre les SEGPA dans les classes ordinaires, le ministère semble être revenu à davantage de raison.

Le dernier projet de circulaire est tout aussi inapplicable que les précédents, mais moins provocateur.
Le groupe de travail ministériel sur les sections générales d’enseignement adapté (SEGPA) a commencé ses travaux il y a maintenant un an. Sous couvert de mise à jour des circulaires de 2006 et de 2009, il s’agissait de transformer ces sections en dispositifs « inclusifs » : suppression de la Sixième SEGPA au titre de la continuité avec l’école instaurée par le cycle 3 (CM1-CM2-
Sixième), et « organisation moins cloisonnée » en SEGPA et classe ordinaire pour le cycle 4 (Cinquième-Quatrième-Troisième).
La FSU a fait valoir la pertinence de la structure SEGPA pour les élèves aux difficultés scolaires graves et durables en l’état actuel du collège. Elle s’est heurtée en cela aux tenants d’une inclusion à tout crin, fusset- elle dommageable aux élèves, le SE-UNSA et le SGEN-CFDT.
Vigilance nécessaire
En son état actuel, si le projet maintient la structure et ses quatre divisions, de la Sixième à la Troisième, il est loin d’avoir abouti. L’idée d’une double inscription des élèves dans une « classe de référence » ordinaire semble avoir été abandonnée, mais les indicateurs de pilotage demeurent axés sur « l’inclusion ». L’articulation entre les modalités de « préorientation » en Sixième puis d’orientation en Cinquième n’est pas claire. Les obligations des différents personnels (professeurs des écoles et du second degré, psychologues scolaires et CO-Psy, etc.) sont à préciser. Le problème de la nature des stages et de leur durée, pour des élèves plus jeunes qu’auparavant car n’ayant pas redoublé, n’est pas réglé, etc.
Au-delà du discours du ministère, qui se veut rassurant, des velléités de fermetures de Sixièmes SEGPA subsistent dans certains départements. Aucun texte réglementaire ne le justifie. Le SNES avec la FSU restent vigilants tant sur la teneur des textes à venir que localement, en s’opposant aux fermetures lors des Comités techniques.
V. Sipahimalani, V. Bellegueulle

Supplément au no 751 du 18 avril 2015 - US MAGAZINE - 17

Autres articles de la rubrique SEGPA-EREA

  • indemnité SEGPA
    Les enseignants des disciplines générales du 2nd degré qui effectuent tout ou partie de leur service en SEGPA bénéficient d’une indemnité forfaitaire pour sujétions spéciales. En se fondant sur le... Lire la suite (Février 2017)
  • SEGPA : SOUS PRESSION
    La Section d’enseignement général et professionnel, dispositif destiné aux élèves en « difficulté scolaire grave et durable » est actuellement un des champs de bataille de l’inclusion. En collège, une... Lire la suite (Février 2017)
  • Nouvelle grille horaire de SEGPA
    Un arrêté qui redéfinit les horaires de SEGPA à l’aune de la réforme du collège et une nouvelle circulaire, qui modifie en profondeur son fonctionnement sous couvert d’inclusion, ont été publié au BO... Lire la suite (Février 2017)
  • La SEGPA Une structure d’intégration au collège
    Les sections d’enseignement adapté permettent d’accueillir au collège des élèves fragiles avec des difficultés scolaires « graves et persistantes ». Scolarisés dans des classes à petit effectif, ils... Lire la suite (Octobre 2016)
  • SEGPA : nouveaux horaires à venir
    Le Conseil supérieur de l’éducation a travaillé le 15 octobre sur un arrêté déterminant les horaires des SEGPA. Fixer les grilles dans un texte réglementaire et non plus dans une circulaire est une... Lire la suite (Octobre 2016)