Comptes-rendus des rencontres et audiences

Rencontre avec le doyen de l’inspection générale de philosophie

Nous avons rencontré Mark Sherringham le 7 octobre dernier,
nous lui avons soumis sept sujets de préoccupation :

1) le baccalauréat et le calendrier 2010 : après avoir rappelé l’attachement de la profession à un examen national et anonyme, nous avons reprécisé que l’organisation induite par la reconquête du mois de juin à la session dernière a créé des conditions de travail et de correction inacceptables et de surcroît inéquitables en fonction des académies et des actions entreprises localement auprès des services rectoraux, Notre incompréhension a été totale devant le refus de la DGESCO l’an passé de déplacer l’épreuve écrite de philosophie du jeudi au mardi précédent, ce qui aurait évité bien des difficultés sans pour autant mettre en péril la fameuse « reconquête ».Nous demandons donc avec instance que l’inspection nous aide à obtenir le retour à un décrochage suffisant de l’épreuve de philosophie, pour un paquet de 120 copies maximum il faut au moins 12 jours, Nous rappelons que l’insuffisance de temps l’année passée a conduit parfois à la disparition pure et simple d’une des journées de concertation, parfois manquant de temps pour corriger certains collègues ont choisi de ne pas se rendre à ces réunions alors qu’elles étaient organisées et se sont trouvés ensuite mis en demeure par la direction rectorale de justifier leur absence.
Le Doyen nous a engagés à envoyer rapidement un courrier au cabinet du ministre ainsi qu’à la DGESCO, s’engageant lui-même à appuyer notre demande,

2)Les épreuves :
l’enseignement en séries technologiques est trop souvent synonyme de mission impossible. Au SNES, et depuis longtemps ,les collègues réfléchissent à un nécessaire réaménagement des épreuves proposées au baccalauréat dans ces séries, sans pour autant remettre en question dissertation et explication de texte, Nous demandons à l’inspection la création d’un groupe de réflexion sur cette question.
Cette proposition a été reçue avec intérêt par Mark Sherringham qui semble prêt à lui donner une suite favorable.

3)Les horaires actuels :
Nous avons rappelé nos mandats :
-demande du dédoublement systématique de la totalité de l’horaire en séries technologiques . Le Doyen répond qu’il faut malheureusement d’abord évaluer le coût de cette opération même s’il la considère fondée. De notre côté nous demandons au secrétariat général de bien vouloir faire ce calcul,
respect de l’horaire en TS [2+(1) soit 4h/prof]. la dérèglementation sous couvert d’autonomie des établissements conduit à des situations dommageables aux élèves comme aux professeurs qui se retrouvent de plus en plus souvent à faire le même programme en trois heures ou en quatre heures , à avoir certaines classes dédoublées, d’autres pas.

4)Postes aux concours/ situation des TZR / Appel à des contractuels :
Nous avons souligné le côté incohérent de la situation actuelle, le nombre de postes mis aux concours a atteint un niveau si bas que l’avenir de la discipline et de la profession semble en péril, en même temps de nombreux contractuels ont déjà été embauchés et dans la plupart des académies il n’y a plus aucun TZR disponible pour des remplacements éventuels, L’an passé nous avions demandé un état des lieux concernant le nombre de TZR, nous n’avons rien obtenu, nous reformulons la demande dans l’espoir d’obtenir enfin les données objectives complètes, De notre côté nous continuons à recueillir toutes les informations que vous voudrez bien nous faire parvenir concernant vos académies.

5)Formation continue :
Les disparités d’offres de formation entre les académies ne sont pas acceptables, l’inspection est maître d’oeuvre , nous demandons en conséquence à l’inspection générale de veiller à ce que toutes les académies puissent proposer une formation continue consistante, chaque enseignant devrait pouvoir bénéficier de six journées par an

6)Réforme du lycée :
Nous avons rappelé là encore notre mandat concernant l’introduction d’un enseignement de philosophie en première littéraire, sans porter atteinte aux conditions d’enseignement en terminale , tout en proposant un horaire de trois heures en première, Le Doyen s’est montré très intéressé par notre position, Nous avons insisté sur la nécessité d’impliquer la profession si une telle mesure devait être mise en oeuvre,il ne s’agit pas de « rouvrir » la « guerre des programmes », mais bien de concevoir un contenu propre à la classe de première L, Mark Sherringham a suggéré que pourrait être envisagé de proposer un enseignement optionnel de philosophie pour les premières des autres séries , Toute la difficulté restant l’articulation entre l’enseignement donné en première et celui donné en terminale.En tout état de cause cette mesure n’a pas été mise en avant par N. Sarkozy dans sa déclaration de mardi 13 octobre...attendons donc de voir si le ministre y reviendra d’ici la fin de l’année.

7)Place de la philosophie à l’université:Il nous semble que la philosophie devrait être enseignée dans toutes les formations universitaires du premier cycle, et retrouver toute sa place dans la formation des futurs professeurs d’école...Le groupe philosophie entend travailler avec le SNESUP sur cette question , Nous tenions à signaler par là une piste supplémentaire pour la défense de la discipline,
Elisabeth Cassou Barbier, Patrick Giordano pour le groupe philosophie.

Autres articles de la rubrique Comptes-rendus des rencontres et audiences