Inspection

Regard d’un IGEVS sur notre métier Les enjeux de la fonction documentaire dans l’établissement du second degré

Nous avons volontairement transformé le titre de cette conférence qui a été en ligne sur le site de l’ESEN (l’école supérieure de l’éducation nationale) en sous titre.

D’après M.Warzee le documentaliste (et non le professeur documentaliste, terme qu’il n’emploie jamais à l’oral, pas plus qu’enseignant documentaliste) est un être inquiet et réticent à tout changement.

D’après certaines enquêtes (dont il ne cite pas précisément les références) le documentaliste ne comprendrait rien aux évolutions de la société de l’information contrairement au lycéen. Pourtant, à terme, le documentaliste devra se muer en expert des Systèmes d’Informations. Ce n’est pas pour autant qu’il sera chargé de la formation des élèves à la maîtrise de l’information. Cette formation est pourtant, le reconnaît, M.Warzee incontournable si l’on ne veut pas que l’élève devienne un simple consommateur d’information. Cette mission ne revient pourtant pas au documentaliste "expert" mais à l’ensemble des enseignants. Pourquoi ? Parce qu’il faut partager !

Que fera donc le documentaliste, selon la vision de M.Warzee ? Il n’aura pas la maîtrise du projet de politique documentaire, impulsé par le chef d’établissements et élaboré par le plus grand nombre possible d’enseignants. L’accueil des élèves au CDI : c’est "l’assistant documentaliste" qui pourra s’en occuper, en dehors des heures de présence du documentaliste. Cela serait d’ailleurs ... "une revendication syndicale" (sic) !

Mais que reste-t-il au documentaliste ? Mettre à disposition des ressources adaptées, créer des outils méthodologiques et éventuellement, si il en a le temps et si ça ne gêne pas trop l’ouverture du CDI, quelques séances pédagogiques, qui permettront une meilleure reconnaissance pédagogique ! Proposition dont on peut douter du bénéfice pour les élèves mais qui ne coûtera rien à l’institution.

Cette conférence avait suscité beaucoup de réactions de colère dans la profession.

P.-S.

Vos réactions sur cette conférence sont à envoyer à documentalistes@snes.edu

Autres articles de la rubrique Inspection