Actualités

Réforme du collège et S.V.T. - épisode 2 danger confirmé !

La réforme du collège qui a été présentée mi mars par Mme la ministre se précise : un premier projet de grille horaire et de définition des « enseignements pratiques interdisciplinaires » (EPI) a été proposé par le ministère, les discussions vont maintenant se dérouler pendant plusieurs semaines avec les organisations syndicales sur un premier constat : celle-ci est inacceptable !

Basé sur un constat du collège catastrophiste et erroné, le projet présenté est inacceptable. Vous en trouverez les principales analyses : communiqué de presse, réforme du collège, EPI et réforme du collège… pas comme ça.

Dernière minute : projets de décret et d’arrêté : le SNES-FSU quitte les discussions

Voici les points importants et inquiétants qui concernent plus spécifiquement les SVT :
-  la globalisation de l’horaire de « Sciences et Technologie » en 6ème, augmenté d’une heure (pris sur les horaires de PC et Techno de 3ème ainsi que sur la ½ heure obligatoire en "groupes à effectifs allégés" qui existait jusqu’à maintenant), fait ressurgir le spectre d’une forme dévoyée de l’EIST, qui serait imposé et sans moyen de concertation – l’enquête de l’année dernière avait bien montré qu’une grande majorité de collègues était opposée à ce fonctionnement ; pour enfoncer le clou, cette globalisation a été présentée dans une dépêche AEF - totalement malhonnêtement - comme "… l’officialisation de ce qui se pratique déjà dans de nombreux établissements" ;
-  l’horaire de SVT en cycle 4 (5ème/4ème/3ème) n’apparaît pas modifié, mais il intègre en partie l’enseignement des EPI et de l’AP (4 heures, dont au moins une d’AP, à prélever sur l’ensemble des horaires disciplinaires), enseignement qui serait réparti localement sous le contrôle du conseil pédagogique… et donc en grande partie du chef d’établissement ;
-  de maigres moyens de dédoublement : 3h pour l’ensemble d’une classe, à ventiler entre les EPI et/ou l’ensemble des enseignements…

Parallèlement, les projets de décrets d’application des ORS et des IMP ne mentionnent pas les heures de gestion de laboratoire. On ne peut se satisfaire qu’il s’agisse de coordination de discipline : gérer un laboratoire nécessite sensiblement plus d’implication.

Enfin, contrairement à ce que porte la Charte sur les Programmes du CSP (Conseil Supérieur des Programmes), l’élaboration actuelle des programmes des cycles 3 et 4 se fait dans la plus grande opacité, et l’engagement de consultation des partenaires et d’implication d’enseignants dans cette écriture sont loin d’être respectés. Une consultation des projets de programmes sera proposée très bientôt par le ministère, dans un contexte de tensions entre le CSP (concepteur des programmes) et les services du ministère (DGESCO) : il est important que les enseignants s’investissent dans cette consultation, le CSP s’étant engagé oralement à la prendre en compte pour faire évoluer la première version des programmes considérée comme « version bêta ». Le SNES mettra à disposition des collègues des outils en direction de cette consultation.

Le SNES demande, entre autre :
- l’abandon de la globalisation des horaires de Sciences et Technologie en 6ème ;
- des conditions favorables au travail interdisciplinaires et cadrées nationalement : groupes, concertation, volontariat, rattachement fort aux programmes disciplinaires…

Articles liés :
Réforme du collège : Les Sciences-Physiques encore à l’amende !
Réforme du collège et Technologie - Danger confirmé

Autres articles de la rubrique Actualités