US Magazine 676 du 22 décembre 2008

Réforme des lycées : imposons les conditions du débat

Après le retrait du projet de réforme du lycée en décembre, le gouvernement entend reprendre les discussions pour un nouveau
projet avec l’horizon d’une mise en oeuvre à la rentrée 2010 au plus tôt. Les déclarations du président de la République
et du ministre essaient de rassurer mais restent marquées par leur volonté de mettre en oeuvre une réforme et de maintenir
les suppressions annoncées de postes à la rentrée 2009.

Après son recul de décembre,
l e ministre t e n t e de
reprendre l’initiative sur la
réforme du lycée et en appelle
au soutien du président de la
République. Comprenant que sa
politique éducative est largement
rejetée par la communauté éducative
qui refuse, en particulier, le
principe de réformes imposées
pour générer des économies, ce
dernier a voulu rassurer en affirmant
que la réforme du lycée se
ferait « sans enlever un centime
ou supprimer un poste », confirmant
ce que Xavier Darcos
annonçait pour la classe de Seconde en décembre. Que le
mouvement social l’ait contraint
à une telle déclaration doit nous
conforter dans notre détermination
à imposer une véritable
réforme démocratique des voies
générale et technologique du
lycée.

Le ministre a donc choisi de
« repartir de zéro » et a nommé
un nouveau chargé de mission,
Richard Descoings. Nous ne
connaissons pas encore « la
feuille de route » de ce dernier, ni
même la méthode qu’il envisage
pour mener le débat permettant,
selon les déclarations du ministre
à la presse, de trouver « les
moyens de faire s’exprimer tous
les élèves, les lycéens, et que par
ailleurs on élargisse l’assiette de
l’opinion sur la question du lycée
qui est une question de société ».

Il est urgent que les conditions de
cette mission soient rapidement
définies, afin d’avoir l’assurance,
d’une part, que le ministère
renonce à une méthode qui laisse
à un chargé de mission le soin
de mener les discussions sans
capacités à trancher les divergences
et, d’autre part, qu’il ne tentera pas de revenir sur des
propositions que nous avons déjà
combattues et qui peuvent être
relayées par d’autres organisations
syndicales favorables par
exemple au tout-modulaire ou au
contrôle continu au baccalauréat.

Nous avons rappelé notre exigence
de négociation directe avec
le ministre, les bases de cette discussion
et la nécessité qu’elles
prévoient les modalités de
consultation des personnels.

Dans le même temps, la décision
unilatérale de généraliser la
« reconquête du mois de juin », sans concertation, sans véritable
bilan de l’expérimentation,
augure mal de la volonté du
ministre de suivre une telle voie.

Dans ce nouveau contexte, il est
indispensable de continuer à
mener le débat dans les établissements
et avec les lycéens et les
parents. Au-delà de l’engagement
présidentiel, que nous actons, de
ne pas supprimer de postes au
titre de la réforme, il faut maintenir
la pression et obtenir, l’abandon
des suppressions programmées
pour la rentrée 2009.

Roland Hubert

Richard Descoings, nouveau chargé de mission


Diplômé de Sciences Po et ancien élève de l’ENA, Richard Descoings
a été successivement auditeur au Conseil d’État, conseiller technique
au cabinet du ministre du Budget Michel Charasse, chargé de mission
au cabinet de Jack Lang pour les questions budgétaires de l’Éducation
nationale, et directeur adjoint de l’Institut d’Études Politiques de Paris.
Il est directeur de Sciences Po depuis 1996.
En 2001, il a créé une filière d’accès à Sciences Po pour les élèves
issus des zones d’éducation prioritaire.
Concernant la réforme du lycée, dans une première déclaration il a
affirmé vouloir « partir des aspirations des lycéens, (...) de ce qui les
inquiète, (...) pour construire avec eux le lycée qu’ils estiment être un
lycée dont il faut conserver les fondamentaux (...) mais qui doit évoluer
pour être plus juste et plus efficace ». Il souhaite « vouloir revoir en
premier lieu la question de “ l’orientation” ».

Autres articles de la rubrique US Magazine 676 du 22 décembre 2008

  • Calendrier du bac : Le SNES refuse le fait accompli
    Le ministère vient de publier au BO n° 3 de ce jeudi 15/01, sans aucune concertation, le calendrier du bac 2009 généralisant l’expérimentation lancée l’an dernier d’une « Reconquête du mois de juin ». La... Lire la suite (Janvier 2009)
  • Décrochage scolaire : quoi de neuf ?
    UNE CIRCULAIRE INTERMINISTÉRIELLE (N° 2008-174 DU 18/12/2008) a été publiée au BO du 1er janvier 2009 pour prévenir et lutter contre le décrochage scolaire dans le cadre du « Plan Espoir Banlieues ». Le... Lire la suite (Janvier 2009)
  • Salon du livre d’histoire des sciences et techniques
    Le salon du livre d’histoire des sciences et techniques organisé par l’ASTS(1) s’est tenu à Ivry-sur-Seine du 21 au 23 novembre dernier sur le thème de l’Espace. Les tables rondes du SNES abordaient,... Lire la suite (Janvier 2009)
  • Enseignements artistiques : Quelle place au lycée ?
    La réforme du lycée a soulevé de nombreux débats et interrogations ces derniers mois, la méthode employée par Darcos ayant bien montré l’absence totale de réflexion globale sur les équilibres... Lire la suite (Janvier 2009)
  • "Chiche"
    « On repart à zéro », « on recommence et on recommence tout », ainsi s’exprime le ministre X. Darcos à la suite du retrait du projet de réforme des lycées pour la rentée 2009. Mais suivant quelle méthode... Lire la suite (Janvier 2009)