US 675 du 13 décembre 2008

Réforme des lycées : Face à Darcos, les exigences du SNES

Le ministre a reçu le SNES mercredi 10 décembre.
Après le rappel de nos exigences sur la mastérisation,
la revalorisation de l’ensemble des personnels et
l’ouverture de discussions sur l’orientation, la quasitotalité
de l’audience a porté sur la réforme des lycées.
Confirmant son intention de s’exprimer sur le projet de
Seconde lors d’une conférence de presse le 16 décembre,
X. Darcos s’est voulu rassurant sur sa volonté « d’améliorer
la situation des enseignants en lycée ». Sans doute
pense-t-il que de refuser d’entendre les personnels
depuis des mois est la meilleure façon d’y parvenir !

Le SNES a rappelé en premier lieu la demande unanime
des personnels et largement soutenue par les lycéens
de renoncer à la mise en oeuvre de toute réforme à la
rentrée 2009, en soulignant, par ailleurs, la difficulté
dans laquelle se trouvent aujourd’hui les personnels qui
interviennent dans l’orientation pour accomplir leur
mission auprès des élèves de Troisième.

Nous avons exprimé notre désaccord avec l’architecture
proposée qui aggrave encore la hiérarchie des disciplines
et qui fragiliserait celles qui ne sont pas dans
le bloc « enseignements généraux » en les cantonnant
à un enseignement semestriel alors qu’elles
devraient être déterminantes dans le cycle terminal.
Nous avons rappelé notre demande que toutes les
disciplines puissent être offertes sous la forme d’un
enseignement annuel.

Nous avons rappelé nos inquiétudes :
- sur l’absence de lisibilité sur le cycle terminal ;
- sur l’avenir de la voie technologique (voir article ci-contre).

Nous avons dit notre refus de voir l’organisation des
dédoublements renvoyée au local dans le cadre d’un
renforcement de l’autonomie des établissements. Une
telle organisation ouvrirait la porte à des conflits stériles
entre disciplines, entre collègues, sans apporter de
réponse aux problèmes rencontrés au quotidien par les
élèves et les personnels, aggravant même les inégalités
sociales et entre établissements. Pour le SNES, toute
grille horaire publiée doit indiquer clairement les heures
de dédoublements, travaux pratiques et travaux dirigés,
et les conditions de leur mise en place.

Peu de réponses concrètes nous ont été données : le
ministre persiste dans sa volonté de mettre en place
la réforme dès la rentrée 2009, assure vouloir maintenir
la voie technologique sans préciser comment,
se veut rassurant sur le maintien du baccalauréat
sans donner de précisions sur la façon dont cela
serait possible avec des enseignements semestriels
empilés pendant deux ans, ne semble pas vouloir
entendre que son projet ne permet pas l’identification
et l’accrochage, dès la classe de Seconde, des
parcours autres que scientifiques (littéraires, économiques
et sociaux, technologiques, artistiques,
linguistiques...), déclare ne pas avoir tranché sur la
place des SES en Seconde.

Devant le refus ministériel de renoncer à son calendrier
de mise en oeuvre et à son projet de Seconde, exigence
pourtant encore exprimée dans les manifestations
qui se déroulaient dans le même temps dans
toutes les villes de France, le SNES appelle à amplifier
la mobilisation.

Roland Hubert

Autres articles de la rubrique US 675 du 13 décembre 2008

  • Réforme des lycées : La position du SNES
    Difficile de savoir où en est la réforme des lycées. Elle ne sera pas reportée, assure le ministre qui annonce une conférence de presse sur le lycée le 16 décembre. La veille, les groupes d’experts... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Réforme des lycées : Menaces sur les formations technologiques
    Outil de démocratisation mais également de développement économique et social, la voie technologique est un maillon essentiel du système éducatif. Ses séries diversifiées (STI, STL, STG, ST2S, Arts... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Déjà la rentrée 2009 ?
    La rentrée 2009 se prépare dès maintenant. Un peu partout dans les lycées, les proviseurs sont invités par les recteurs à faire des propositions. Certains avouent travailler à l’aveugle sur les... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Voeux SNES-SNEP au CSE
    Le CSE émet le voeu que le ministre renonce à l’application de son projet à la rentrée 2009 et entame de vraies consultations sur l’avenir du lycée. 42 POUR 8 CONTRE 4 ABSTENTIONS 2 REFUS DE... Lire la suite (Décembre 2008)
  • 1500 enseignants contre la marginalisation des SES
    Cela fait beaucoup de monde dans la rue ce mercredi 3 décembre, à l’initiative de l’APSES (Association des professeurs de SES) quand on sait que la profession compte moins de 5000 enseignants !... Lire la suite (Décembre 2008)