US 684 du 19 septembre 2009

Programmes scolaires : corrigés attendus

En technologie, les nouveaux programmes
dénaturent la discipline et leur mise oeuvre
pose problème : aucune formation des collègues,
locaux inadaptés, matériel didactique
non budgété. Le SNES sera attentif à ce qu’aucun
collègue qui refuserait d’appliquer ces programmes
pour des raisons d’absence de locaux
adaptés et de matériel ne soit inquiété.

En lettres, les programmes de collège révèlent
une vision figée de la discipline (retour de la
leçon de grammaire, peu de littérature contemporaine
et/ou extra-européenne...) et laissent
de côté des pans entiers de la discipline (étude documentaire, littérature de jeunesse, étude de
la presse...). Au nom du socle commun, ils imposent
une vision simplificatrice, voire fausse, d’un
certain nombre de notions qui mènent à de
graves non-sens. Une remise à plat s’impose.

En histoire des arts, certains principaux imposent
des thématiques et un travail interdisciplinaire
au mépris de la circulaire d’août 2008,
empiétant ainsi sur la liberté pédagogique des
collègues. En outre, un cadrage de l’épreuve
du brevet est urgent.

Enfin, les équipes pédagogiques ne devaient pas
être contraintes de renseigner les livrets de compétences
cette année, afin de leur laisser le temps
de se l’approprier. Or il semblerait que certains
chefs d’établissement souhaitent les imposer.

En mathématiques, le SNES demande une
consultation des enseignants sur les aménagements
des programmes de Première et Terminale,
dans la continuité du programme de
Seconde.

Le SNES a sollicité une mise au point et a écrit
au directeur de la DGESCO sur tous ces sujets.

Sandrine Charrier, contenus@snes.edu

Autres articles de la rubrique US 684 du 19 septembre 2009

  • Le SNES a rencontré l’inspection générale de STMS
    Le jeudi 10 septembre, la rencontre a permis d’acter des points importants : l’IG demandera au ministère que les Activités interdisciplinaires (AI) soient évaluées ; elle demandera des consignes... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Effectifs pléthoriques, réduction de service
    Les classes à affectifs pléthoriques se multiplient en lycée. À partir de 8 heures de cours devant 36 élèves et plus, tout enseignant bénéficie d’une heure de décharge statutaire. Faites valoir vos... Lire la suite (Octobre 2009)
  • CPGE : il faut démocratiser
    Les effectifs des CPGE semblent augmenter, avec sans doute un plus grand nombre de boursiers accueillis, mais on observe toujours des disparités entre les lycées. Faute d’une volonté politique... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Enseignants-documentalistes
    Pour pallier la vacance d’au moins 460 postes en documentation, les rectorats poursuivent leurs bricolages : reconversion souvent imposée et sans formation, pression sur des collègues en... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Lycée : le ministre s’obstine
    Luc Chatel continue d’annoncer vouloir mettre en oeuvre une réforme du lycée à la rentrée prochaine. Les grands objectifs de cette réforme seraient définis d’ici la fin du mois, une consultation sur... Lire la suite (Octobre 2009)