US 669 du 4 juillet 2008

Procédure d’admission post-bac

Initialement dédiée aux seules CPGE, la procédure s’est
étendue progressivement à d’autres formations (ingénieurs,
BTS, licence...). À terme, l’entrée dans l’enseignement
supérieur passera par ce portail unique, en fonction des
voeux formulés par les élèves. Pour les CPGE, ce nouveau
contexte impose un contrôle très attentif des flux.
Ainsi, une grossière bévue dans l’académie de Rouen a
entraîné l’admission d’une centaine d’élèves de trop au lycée
Corneille et à l’internat. Les collègues de Rouen, Évreux
et Le Havre, avec l’appui du SNES, ont demandé que l’on
propose des réaffectations dans les CPGE de l’académie,
en recherchant l’accord des familles, plutôt que d’ouvrir
de nouvelles divisions dans des conditions matérielles et
pédagogiques hasardeuses(1). La croissance soutenue
des effectifs des CPGE (+ 2,5 % cette année), doit entraîner
une répartition équilibrée sur tout le territoire, afin de
garantir la réussite optimale des étudiants.

1. http://www.snes.edu/spip.php?article14963

Autres articles de la rubrique US 669 du 4 juillet 2008

  • 200 lycées : il faut suspendre le dispositif
    Présentés comme une réponse à la demande des lycéens d’un meilleur encadrement, les dispositifs « réussite scolaire des lycées » prévus dans 200 lycées procèdent d’une logique identique à celle de... Lire la suite (Juillet 2008)
  • Réforme des lycées : première rencontre
    Prenant contact avec les organisations syndicales( 1), Jean-Paul de Gaudemar a rencontré( 2) le SNES le 19 juin 2008. Le ministre s’exprimant le 10 juillet, la première étape consiste à « donner un... Lire la suite (Juillet 2008)