Groupe de travail ministériel 2009-2010

Premières analyses concernant le projet de texte ministériel relatif aux missions

Les éléments de justification concernant la nécessité d’évolution des missions sont très largement extérieures à l’EN :

La loi sur l’orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie qui étend les dispositions prévues pour les salariés en matière d’orientation au public en formation initiale (portail d’information unique, service dématérialisé de réponse téléphonique ou en ligne, labellisation d’organismes assurant des prestations d’information et d’orientation et la résolution européenne de novembre 2008 qui fait de l’orientation tout au long de la vie une politique à part entière pour les états.

Le MEN a fait le choix de proposer un texte qui s’oppose frontalement aux conceptions du SNES mais plus largement aux positions de plus de 70% de la profession. Il va audelà de ce que la direction interministérielle pour l’orientation (DIO) a proposé dans son rapport ( voir le compte rendu de l’audience du Snes du 20 Avril)

En effet, celle-ci ne préconise nullement de faire disparaître les CIO dans des
structures multi services, et n’envisage l’engagement des co-psy dans le service
dématérialisé que dans le cadre de la plate forme Onisep ou par renvoi sur les CIO.

C’est déjà beaucoup mais sans commune mesure avec ce que propose le MEN .

Le MEN choisit manifestement l’affrontement avec le Snes en misant sur le flou
des formulations retenues et une stratégie à triple détente : d’abord les missions
des copsy, puis celle des CIO, enfin la refonte du statut et de la formation .

Pour télécharger l’ensemble des analyses du SNES concernant le projet de texte ministériel, cliquez ci-dessous :

Autres articles de la rubrique Groupe de travail ministériel 2009-2010