Année 2006-2007

Pour une formation de haut niveau

Sans aucune concertation le ministère a augmenté l’horaire en établissement des stagiaires IUFM à 16 H (BO du 1/03, article US n° 649 du 14/03).

http://www.education.gouv.fr/bo/2007/9/MENB0700441C.htm

http://www.snes.edu/docs/spip/spip.php?article1083

C’est une dégradation indéniable de leur formation. Nous adressons un courrier de protestation d’autant plus légitime qu’aucun texte spécifique n’est toujours paru pour les professeurs documentalistes dans le cahier des charges IUFM ! Les stagiaires sont affectés très majoritairement loin de leurs tuteurs, pour compenser CPA, temps partiels, postes non pourvus. Augmenter leur temps de présence en établissement permettra cyniquement de nouvelles économies, de masquer l’insuffisance des recrutements. Une formation initiale de haut niveau est indispensable pour la qualification et la complexité de notre métier. Elle l’est d’autant plus que la formation continue est de plus en plus indigente. Les premiers résultats de notre enquête en rendent compte. Nous avons déjà reçu 400 réponses. Renvoyez nous là rapidement. Notre congrès réaffirmera la nécessité de la formation de tous les élèves à l’information documentation et celle d’enseignants documentalistes toujours mieux formés.

Vassilia Margaria
J-P Hennuyer

US Mag supplément à l’US n°649 du 14/03/07

Autres articles de la rubrique Année 2006-2007

  • Le temps de travail des enseignants documentalistes
    Le taux d’encadrement en professeurs documentalistes est insuffisant dans la majorité des établissements. Remplir toutes nos missions relève de la quadrature du cercle. La définition de notre service... Lire la suite (Novembre 2006)
  • Actualités
    Réunion des collègues affectés dans le supérieur le 30 novembre, au SNESUP, 78 rue du Faubourg Saint Denis - 75010 PARIS. Autorisation d’absence syndicale à se procurer à cette adresse... Lire la suite (Novembre 2006)
  • Enseignants documentalistes : c’est un métier !
    A Lille, la situation est particulièrement dramatique : environ 10 % des postes de certifiés documentalistes sont restés vacants. Le rectorat tente de les faire occuper par des non-spécialistes -... Lire la suite (Octobre 2006)