Articles US 2010-2011

Philosophie : Poudre de perlimpinpin ? (US Mag 706 du 5 mars 2011)

Annoncée par Luc Chatel en novembre dernier à l’occasion de la journée mondiale de la philosophie(1), l’introduction de la philosophie en Seconde et en Première dès la rentrée 2011 fait l’objet d’un « appel à projet », au BO n° 9 du 3 mars 2011.

Aucun moyen supplémentaire

Ainsi, sans aucun moyen supplémentaire, les établissements sont invités à proposer des projets aux IPR et aux recteurs, qui doivent organiser une sélection et transmettre la liste des projets retenus au ministère en avril 2011.
On pourrait se réjouir que le ministre s’intéresse à un enseignement de philosophie avant la classe de Terminale, mais les modalités proposées en restent très loin : il ne s’agit pas d’un enseignement structuré mais d’interventions d’enseignants de philosophie dans les cours d’autres disciplines, de l’accompagnement personnalisé ou des TPE. Des sujets communs à traiter en relation avec les programmes sont présentés, dont sont exclus les enseignements technologiques.

Du bricolage

En outre, les séries professionnelles sont exclues du dispositif !
En fait la circulaire organise le redéploiement des heures de philosophie perdues à cause de la réforme : perte programmée des dédoublements en séries technologiques d’une part, fin de la possibilité d’assurer 4 heures élève en série S d’autre part.
La philosophie mérite mieux que ce bricolage dont, de plus, la mise en oeuvre est renvoyée à l’organisation locale avec les moyens du bord. Le SNES demande notamment la garantie, dans les grilles horaires nationales, de dédoublements en Terminale, dans toutes les séries générales et technologiques, ainsi que l’introduction d’un véritable enseignement de Philosophie en Première L, dont la revalorisation est loin d’être assurée par la réforme Chatel.

Groupe Philosophie

contenus.secretariat@snes.edu

(1) voir L’US n° 702 du 4 décembre 2010

Autres articles de la rubrique Articles US 2010-2011