US Magazine 684 du 19 septembre 2009

Orientation et formation professionnelle : Sarkozy à Avignon

Dans son discours d’Avignon « Agir pour la jeunesse », outre les mesures d’aide financière à portée
limitée, Nicolas Sarkozy a repris l’essentiel des propositions de Martin Hirsch et les amendements
sénatoriaux au projet de loi relatif à l’orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie.

Ces mesures s’inscrivent dans
« le droit à la formation
jusqu’à 18 ans » qui certes
répondent à une demande sociale
mais, de fait, désengagent l’Éducation
nationale de la responsabilité
de la formation d’une partie
des jeunes. Nicolas Sarkozy
prévoit toute une série de mesures
visant à développer l’apprentissage.
Par exemple, un jeune pourrait
être « apprenti » sous statut de
stagiaire, un « sas » d’une durée
d’un an permettrait aux élèves
de 15 ans de suivre une formation
en alternance en CFA en restant
sous statut scolaire.

En outre, le Président, comme
les sénateurs, cherche à supprimer
la distinction entre formation
initiale et formation professionnelle
continue :

- le Conseil national de la formation
professionnelle tout au
long de la vie inclurait l’enseignement professionnel dans son
champ d’action ;
- un nouveau livret de compétences
permettrait de valider les
compétences acquises par les
jeunes hors de l’école ;
- les amendements adoptés, « à la
hussarde », au Sénat sur l’orientation
sont repris par le Président,
ils transforment radicalement sa
nature éducative, en important des
mesures destinées aux adultes,
dans l’Éducation nationale. Ils
autorisent désormais des organismes
privés et des associations,
vaguement « labellisés », à intervenir
dans les collèges et les
lycées, en lieu et place des personnels
de l’Éducation nationale
dont c’est la mission.

Parallèlement, le statut des
CO-Psy serait modifié.
Par
l’élargissement du recrutement à
des non-psychologues, c’est la
qualification et l’identité de psychologue
qui serait annulées.
Leur rôle serait déplacé à l’extérieur
de l’École, dans une
« Agence » semblable au Pôle
emploi. Accaparés par la réponse
« en ligne » et le travail auprès
des jeunes sans qualification et
des chômeurs, ils n’interviendraient
plus que ponctuellement
dans les établissements, pour des
actions d’informations ciblées.
Dans le même temps, les missions
des enseignants et des CPE
seraient revues afin qu’ils effectuent
les tâches non assurées par
les CO-Psy.

Le délai de carence, qui impose
que les jeunes sortis sans qualifications
du système éducatif
soient suivis pendant un an par
l’Éducation nationale, est supprimé.

C’est l’ensemble du système éducatif
qui est touché. En renvoyant
vers la formation continue une
part importante des jeunes, ces
mesures ouvrent la porte à une
réforme du lycée qui ne concernerait
que ceux qui seraient susceptibles
de poursuivre des
études supérieures, soit un jeune sur deux, suivant les critères de
Lisbonne. C’est une autre
conception de la formation pour
tous qui se met en place, conception
que le SNES et la FSU combattent.

Catherine Remermier,
Paul-Marc Remy, Thierry Reygades

Autres articles de la rubrique US Magazine 684 du 19 septembre 2009

  • Salon du Livre
    LE SNES AU SALON DU LIVRE d’histoire des sciences et des techniques d’Ivry-sur-Seine http://www.asts.asso.fr/site/manif.php?id=189 Le Salon du livre d’histoire des sciences et des techniques est... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Rénovation STI-STL : Encéphalogramme plat du ministère
    Malgré différentes annonces, rien de concret ne semble se construire pour une réforme des séries industrielles et de laboratoire du lycée (STI-STL). Le SNES s’est adressé au directeur général de... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Seconde TMD : Programme de Mathématiques
    Le programme de mathématiques en classe de Seconde générale et technologique, publié en juillet 2009 au BO, est appliqué à cette rentrée. Il prend en compte les modifications intervenues depuis... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Mission Générale d’Insertion
    L’obligation de suivi des élèves exercé par l’Éducation nationale pendant l’année qui suit leur sortie du système éducatif serait supprimée. Même si l’utilisation de ce délai posait parfois question,... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Espaces numériques de travail<BR> La langue d’Esope ?
    Les ENT deviennent une réalité plus ou moins tangible. Incontournables par les progrès qu’ils apportent en matière de diffusion de l’information et de possibilités de travail collaboratif, ils sont... Lire la suite (Octobre 2009)