Courriers et audiences à l’Inspection générale EVS

Nouveau courrier SNES à l’Inspection Générale EVS du 3 mars 2006

Paris, le 3 mars 2006

Gisèle JEAN
Co-Secrétaire Générale
Danielle COURTOUX
Jean-Pierre HENNUYER
Patrick LAINE
Vassilia MARGARIA
Responsables documentalistes

Monsieur Jean-Paul DELAHAYE
Doyen de l’Inspection Etablissements et Vie Scolaire
142, rue du Bac
75007 PARIS

Monsieur le Doyen,

Nos demandes d’audience formulées dans nos courriers des 15 septembre 2005 et 12 janvier 2006 sont restées sans suite.

Or, la situation des professeurs documentalistes et des CDI est préoccupante : postes vacants, non remplacement des collègues, aucune création pour un meilleur encadrement.

La baisse très importante des postes au CAPES (- 36, 8 % à l’externe, - 37,5 % à l’interne) va encore accroître cette dégradation.

Nos responsables académiques nous alertent de plus en plus souvent sur l’affectation de collègues de disciplines sur ces postes : professeurs en sous service, TZR, voire collègues en difficulté, se voient contraints par l’administration à faire fonction de documentalistes et même dans certains cas imposer une reconversion en documentation sans aucune formation initiale ou continue, sans le moindre dispositif d’appui.

Nous nous interrogeons sur l’attitude d’une grande majorité des IPR EVS, qui restent sans réaction devant cette remise en cause de notre qualification.

Autre décision qui ne peut que provoquer notre inquiétude : celle du rectorat de Paris d’intégrer les postes des professeurs documentalistes dans les DHG. Cette mesure pourrait entraîner à court et moyen termes des suppressions de postes dans cette académie.

Face à cette pénurie de postes de professeurs documentalistes, nous constatons aussi que certains chefs d’établissement tentent de confier à des « emplois vie scolaire » l’accueil des élèves. Nous aimerions que les IPR Vie scolaire interviennent auprès des chefs d’établissement pour leur rappeler que leur responsabilité est pleine et entière en cas de dysfonctionnements constatés lors de l’ouverture du CDI par des personnels non habilités à le faire.

Ces dérives viennent malheureusement d’être cautionnées par le Recteur de Poitiers via la circulaire ci-jointe, intitulée « Charte d’utilisation des CDI ». Nous aimerions connaître votre avis sur l’opportunité de telles circulaires académiques alors qu’il semble y avoir une relance d’un groupe de travail ministériel qui travaillerait sur un texte national.

Nous vous demandons donc, Monsieur le Doyen, de nous accorder très rapidement une audience sur la situation des professeurs documentalistes.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Doyen, l’assurance de nos sentiments respectueux.

G. JEAN
D. COURTOUX J. P. HENNUYER P. LAINE V. MARGARIA

Autres articles de la rubrique Courriers et audiences à l’Inspection générale EVS