Les US spéciales

Nous ne renoncerons pas ! Editorial de l’ US spéciale du 29/01/07

Moins 44 % en deux ans ! La documentation bat le record de toutes les disciplines pour la chute du nombre de postes au CAPES. La création des mentions complémentaires « documentation » pour trois concours risque de provoquer un nouvel effondrement des recrutements. L’extinction de notre métier est elle programmée ?

Pas question d’accepter cette situation ! Le SNES ne renoncera pas au métier de professeur documentaliste, à la formation de tous les élèves et à une véritable information-documentation.

Oui, la maîtrise de l’information est indispensable à la réussite scolaire, à la construction intellectuelle et citoyenne. Oui elle suppose des personnels qualifiés, des professeurs documentalistes recrutés par un CAPES.

La conception de l’institution selon laquelle les apprentissages documentaires sont l’affaire de tous est un leurre. Les enseignants de toutes les disciplines doivent certes, mobiliser des compétences liées à l’information documentation dans leurs activités pédagogiques, mais c’est le travail du professeur documentaliste qui permet aux élèves de s’approprier les savoirs sous-jacents.

L’avenir de notre métier sera conditionné par notre capacité à imposer notre fonction enseignante malgré la volonté de destruction du ministère et les réticences de notre inspection. Il nous faut revendiquer la reconnaissance des contenus de formation en documentation. Nous ne renoncerons pas à ces exigences, surtout au moment où se met en place un Socle Commun qui ramène les pratiques documentaires à des compétences parcellaires.

Il est donc urgent de mettre en débat la nécessité d’un curriculum, de faire le point sur nos pratiques professionnelles, sur nos conditions d’exercice. C’est pourquoi nous vous demandons de répondre nombreux à notre enquête. Nous en publierons les résultats que nous utiliserons pour le Congrès national du SNES chargé de définir nos orientations et nos revendications. Nous invitons tous les professeurs documentalistes syndiqués à se saisir de ces questions, à les mettre en débat dans les établissements et à les porter dans les congrès académiques.

Améliorer la qualité de l’enseignement, faire réussir tous les élèves, poursuivre la démocratisation de l’école : ces principes, qui sont au cœur de la réflexion du SNES, intègrent le droit à l’éducation à l’information et impliquent la défense du métier de professeur documentaliste.

Sylvie Nony, secrétaire nationale

Le groupe documentation

Dominique Chabant, Danielle Courtoux, Vassilia Margaria
Jean-Pierre Hennuyer, Patrick Laîné

documentalistes@snes.edu

Editorial de la dernière US spéciale du 29/01/07

Autres articles de la rubrique Les US spéciales