Actions

Nice : Billet d’humeur de Christine Civier (vendredi 24 juin 2005)

Quelle attitude adopter face à l’application de la politique libérale du Rectorat ?

1. Agir : nous devons nous mobiliser, unir nos forces si nous souhaitons continuer à exercer notre métier. Sinon, il est préférable d’envisager, dés maintenant, une reconversion.

2. Se donner les moyens :

 Pourquoi se syndiquer ? Le SNES-FSU est le seul syndicat a être doté d’un secteur non-titulaires puissant et actif. Ces représentants répondent à vos soucis et se battent pour vous au Rectorat. De plus, il est le seul syndicat à faire des propositions et à demander des expli-cations au Rectorat. Pourtant, les autres syndicats sont présents lors des réunions....

 Le prix de la cotisation : 36,5 euros /an (pour un personnel au chômage ou vacataire) soit 3,04 euros/mois. Un syndicat ne vit que grâce à ses adhérents (est-il utile de le préciser !!!)

3. Se mobiliser :

 Répondre présent lors des manifestations et des assemblées générales (ce qui pour l’instant n’est pas le cas !!!) : Votre absence de combativité permet au rectorat d’appliquer avec force sa politique libérale pourquoi s’arrêterait-il puisque rien ne semble vous faire sortir de votre inertie ? Alors bougez-vous et venez nous rejoindre au collectif mais peut-être préférez-vous « râler » dans votre coin et continuer à vous laisser faire !!!

Car si vous ne vous préoccupez pas de votre avenir professionnel, ils vont s’en occuper pour vous.....

A vous de choisir !!!

Vous avez besoin du SNES et le SNES a besoin de vous.

Collègue Non Titulaires, pensez à vous syndiquer ; à faire syndiquer vos collègues. Nous ne pourrons aller plus loin à vos côtés qu’avec une adhésion forte de votre part, un engagement dont personne ne doit s’exclure. Il est de la responsabilité de chacun d’en prendre la mesure. En nous rejoignant, vous prenez part à l’action d’un syndicat qui agit contre la précarité et pour le service public d’éducation.

Le SNES aligne ses cotisations sur les traitements et est financé par les seules cotisations de ses adhérents. Cette indépendance financière est le prix à payer pour garantir notre indépendance à l’égard de tout pouvoir.

Jean-Louis Innocenti

Autres articles de la rubrique Actions