Actualité théâtrale

Théâtre 14, partenaire Réduc’Snes, jusqu’au 6 juillet 2013

"Monsieur Chasse !" de Georges Feydeau Mise en scène de Jean-Paul Tribout

Alors que sa femme Léontine le croit à la chasse avec son ami Cassagne, Duchotel retrouve sa maîtresse au 40 de la rue d’Athènes. Celle-ci n’est autre que l’épouse de Cassagne qui lui, n’a jamais montré la moindre disposition pour la chasse et qui, ayant des doutes sur la fidélité de sa propre femme, a engagé un "commissaire" pour constater l’adultère et procéder à un flagrant délit.

Mais le couple fautif n’est pas le seul à fréquenter le 40 de la rue d’Athènes. On y retrouve Léontine que Moricet, qui a toujours brûlé d’amour pour elle, a convaincue que Duchotel ne chassait pas avec la preuve irréfutable qu’on ne rapporte jamais dans sa gibecière à la fois un lièvre et un lapin, les deux espèces ne cohabitant jamais.

Et c’est le 40 de la rue d’Athènes que Gontran, le neveu de Duchotel a choisi pour passer la nuit avec sa maîtresse…

Jean-Paul Tribout s’est emparé avec enthousiasme et gourmandise de ce déferlement de situations qui mélangent maris, femmes, maîtresses, amants et logeuse au rythme des portes qui claquent.

Sa mise en scène est ce qu’on en attend, vive, virevoltante, efficace pour rendre drôles tous ces moments entrecroisés et les mimiques effarées.

Les comédiens sont parfaits et ne mordent jamais le trait. Ils restent dans la bonne mesure entre l’efficacité comique et une certaine élégance qui évite au spectacle tout dérapage dans un excès qui aurait pu nuire.

Jean-Paul Tribout n’innove en rien. Il reste strictement dans le cadre. Il s’en tient à un travail irréprochable à tous points de vue Sa mise en scène parfaite bénéficie en outre d’un décor d’une élégante simplicité, à dominante blanc cassé. Les taches de couleurs à motifs fleuris des tapisseries qui apparaissent, quand les portes des chambres s’ouvrent, sont du meilleur effet.

Le public qui remplit complètement la salle connaît d’évidence le théâtre, les comédiens, le metteur en scène, le directeur des lieux (Emmanuel Dechartre qui interprète ici Cassagne). C’est un public d’habitués, peut-être de proximité. Ce qu’on lui propose à voir est à sa convenance.

Il applaudit à tout rompre, ressort satisfait, parle déjà de la prochaine saison…

Au théâtre 14, on est chez soi !

Francis Dubois

Théâtre 14, 20 avenue Marc Sangnier 75 014 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 45 45 49 77

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « We love arabs »
    Hillel Kogan est un artiste engagé. Il est à la fois danseur, chorégraphe, interprète, acteur, concepteur et dramaturge mais cette accumulation de titres qui lui ont valu de nombreuses récompenses... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « La nostalgie des blattes »
    Sur un plateau nu, une estrade, et sur cette estrade, assises sur deux simples chaises, deux femmes plus très jeunes. La plus ancienne dans son poste voit arriver la remplaçante avec une belle dose... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Trahisons » de Harold Pinter
    Jerry et Emma se retrouvent devant un verre deux ans après leur rupture. Leur embarras n’a d’égal que l’émotion de se revoir. Pendant des années, alors qu’une amitié sincère et de très longue date liait... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Les deux frères et les lions »
    Une ambiance très british avec chansons traditionnelles, thé et scones, nous accueille pour ce conte inspiré d’une histoire vraie, dont les héros sont encore vivants. Deux jumeaux habillés de la même... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Novecento »
    Novecento est un conte qui nous entraîne sur un paquebot transatlantique, à la rencontre de Novecento, né et abandonné sur le piano de la salle de bal du bateau, devenu un musicien de génie et qui... Lire la suite (Septembre 2017)