Archives

jusqu’au 18 février

Micheline Presle au Théâtre du Rond-Point

Depuis 1939, l’année où Pabst lui offre un rôle dans « Jeunes filles en détresse » pour lequel elle obtient le prix Suzanne Bianchetti, la carrière de Micheline Presle n’a jamais cessé. Elle qui a tourné avec les plus grands réalisateurs, de Fritz Lang à Jean Négulesco en passant par Joseph Losey, Jacques Rivette ou Jacques Demy ne s’est jamais privée de se lancer dans des aventures plus risquées avec de jeunes metteurs en scène comme Gérard Frot-Coutaz ou Jean-Claude Biette.
Il en a été de même au théâtre où, après avoir joué André Roussin, Marcel Achard où Feydeau, elle a suivi Jérôme Savary à ses débuts, Ribes et Copi sur des coups de cœur, laissant libre cours à sa curiosité et à son goût des aventures nouvelles.
Rien d’étonnant, à partir de là, à ce qu’on retrouve la grande dame qu’elle est, sur la scène de la petite salle Topor du Théâtre du Rond-point.
Elle y dit des textes extraits du livre de Sofia Sylvia Zerbib J’entends juste la musique mais pas la mort, des textes sur la solitude, sur des conversations anodines, des faits divers ou la vie d’un chien en garde alternée...
Sofia Sylvia Zerbib après une formation au Conservatoire d’art dramatique à New-York et un détour par le cinéma où elle a joué sous la direction de Demy, Ganier-Deferre ou Patrice Leconte se consacre aujourd’hui à l’écriture.
J’entends juste la musique, mais pas la mort est sa première œuvre.
Francis Dubois

THEATRE du ROND-POINT
2 bis Avenue Franklin Roosevelt
Paris 75 008
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21 - www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Archives