Tout sur les negociations au ministère de la Fonction Publique

Manifestation nationale du 19 mars pour l’éducation : un rendez-vous aussi capital pour les non-titulaires Le second degré en lutte

Si le protocole d’accord sur les non-titulaires que le ministère de la Fonction publique propose à la signature aux organisations syndicales affiche des avancées certaines pour les non-titulaires, il n’en demeure pas moins que le gouvernement entretient le flou sur le volume réel des titularisations. 50 000 a-t-on pu lire dans la presse, ce qui représenterait un peu plus d’1 non-titulaire sur 20. C’est insuffisant !

Le bras de fer est également à nouveau engagé avec le ministère de l’éducation nationale pour que les engagements pris au niveau du ministère de la fonction publique soient bel et bien tenus et que les conditions les plus favorables soient retenues pour les agents. Le minsitère de l’éducation dispose bien d’une marge de manoeuvre et nous comptons bien rappeler nos revendications : transparence dans la gestion des agents en fonction d’un cadrage national respectant l’ancienneté de services, des revalorisations des rémunérations et un avancement pour tous CDD comme CDI, la fin du recours illégal à la vacation, le paiement des indemnités dues à tous les agents, de réels droits aux congés payés, la remise à plat des conditions imposées aux non-titulaires dans le cadre de la masterisation, des voies diversifiées de titularisation avec notammet une dispense des épreuves théoriques...

La journée nationale d’action du samedi 19 mars est aussi un moment privilégié pour que les non-titulaires afssent entendre leur voix en rejoignant les cortèges du SNES. Outre la grande manifestation parisienne, des rassemblements sont prévus dans les académies.

Prenez contact avec votre section académique ou le secteur national des non-titulaires : nontitulaires@snes.edu

Autres articles de la rubrique Tout sur les negociations au ministère de la Fonction Publique