US 716 du 21 décembre 2011

Lycées : et ça continue !

De nombreux rectorats annoncent que la classe de Terminale de la
réforme Chatel doit se mettre en place au mieux à moyens constants.

Les nouveaux enseignements (obligatoires
ou facultatifs), tout comme les options proposées
par les établissements, ne feraient l’objet
d’aucune dotation spécifique mais devraient
être pris sur la dotation globale.
De son côté, le ministère indique que la part de
la dotation affectée au travail en groupe à effectif
réduit ne doit en aucun cas financer le maintien
ou l’ouverture d’enseignements.
Pour le SNES, il est important de maintenir
l’offre de formation des lycées, la mise en place
de la réforme induisant un renforcement de la
concurrence entre établissements, dont les
grands perdants sont les personnels et les élèves
des lycées ruraux et des quartiers populaires.

POUR LE MAINTIEN
DES ENSEIGNEMENTS !

Les premiers sont captifs de la seule offre à leur
disposition, les seconds voient leurs meilleurs
élèves happés par des lycées plus prestigieux, en
général épargnés par les économies de moyens,
et dont la taille leur permet de maintenir l’offre.
Le SNES demande que l’option histoire-géographie
de TS soit ouverte partout et non réservée
aux grands lycées de centre ville. Pour les
nouveaux enseignements de TL (Droit et grands
enjeux du Monde contemporain) et TS (Informatique
et sciences du numérique), le SNES
invite les collègues à la prudence. Le cadrage du
recrutement des personnels appelés à prendre
en charge ces nouveautés(1) indique que le ministère
tente d’expérimenter une « gestion souple » des ressources humaines, consistant notamment
à faire appel à des vacataires, à demander
aux professeurs de se former sur leur temps de
préparation de cours puis à s’engager à enseigner
dans plusieurs établissements.

Les dotations vont bientôt arriver. Le
SNES appelle les collègues à la plus
grande vigilance et à construire l’action
collective : adresse au rectorat sur
le décompte des heures manquantes pour assurer
les enseignements (dont les options) et le travail
en groupe (envoyer un double à la section
académique), information des parents d’élèves
et des lycéens, adresses aux élus locaux...

Valérie Sipahimalani
lycees@snes.edu

1. Note de service n° 2011-178 du 30/09/2011 parue au
BO n° 36 du 6 octobre et n° 4 du 1er décembre 2011.

Autres articles de la rubrique US 716 du 21 décembre 2011

  • Calendrier du mois de juin et du bac 2012
    Le BO n° 45 du 8 décembre confirme nos craintes : la poursuite de la « reconquête du mois de juin » se traduit par un resserrement du calendrier des épreuves du bac, qui se déroulera du lundi 18 au... Lire la suite (Décembre 2011)
  • Philosophie au bac
    Pour les professeurs de philosophie, le calendrier 2012 du bac est une catastrophe. Le nombre limité d’enseignants dans cette discipline entraîne un nombre élevé de copies par correcteur, entre 90... Lire la suite (Décembre 2011)
  • Lycée en lutte
    La perte est sévère et inédite : sous couvert de réforme du Lycée et des Bac Pro, on annonce la disparition de 10 % de la DHG (mais 15 % d’HSA !) et au moins dix suppressions de postes au lycée... Lire la suite (Décembre 2011)
  • Lycée Monod de Clamart (Hauts-de-Seine)
    Le recteur de l’académie de Versailles a décidé de supprimer, sans aucune concertation, la filière STG dans l’établissement : fermeture des deux classes de Première STG à la rentrée 2012 et des... Lire la suite (Décembre 2011)
  • Langues vivantes : barque trop chargée
    Depuis des années, l’enseignement des langues vivantes voit s’accumuler injonctions et prescriptions, plaçant les enseignants dans une situation insupportable. La situation se dégrade encore et... Lire la suite (Décembre 2011)