actualités

Les sciences économiques et sociales dans la culture commune

Les orientations données aux SES dans un texte « officiel » fondateur sont d’une modernité remarquable : « L’originalité d’un tel enseignement est de conduire à la connaissance et à l’intelligence des économies et des sociétés d’aujourd’hui et d’intégrer cette acquisition à la formation générale des élèves, à leur culture ». Cet objectif suppose trois démarches :

 Il s’agit tout d’abord de partir de l’étude des réalités en cause dans le monde qui nous entoure. La production des richesses, par exemple, se fait pour l’essentiel dans les entreprises (sans toutefois occulter les autres organisations productives : administrations, économie sociale et solidaire…). Etudier comment elles le font, mesurer les résultats de cette activité, apprécier la performance de ces unités de production est donc une question centrale qui n’interdit pas de réfléchir à la façon dont sont partagées les richesses produites. Cela amène donc à s’interroger sur l’organisation du travail, sur les inégalités dans la répartition des revenus, sur les conflits qui leur sont liés… L’entreprise est une organisation humaine où se construisent des rapports sociaux. Elle est un lieu où l’on peut prendre plaisir à travailler et où se tissent des liens sociaux, où se créent des coopérations mais qui peut être également un lieu de souffrance…
Cette démarche suppose un accès à la connaissance de l’entreprise qui invite à utiliser des outils statistiques, des monographies… des outils qui ne sont pas propres aux SES et qui peuvent être mobilisés par d’autres disciplines.

 Il s’agit ensuite d’acquérir des concepts : croissance, développement, valeur ajoutée, revenu disponible brut, classes sociales… dont certains peuvent être utilisés, à la leur façon, dans d’autres champs disciplinaires (économie gestion, philosophie, SVT…). Ces concepts permettent de fournir aux élèves les premiers éléments d’une perception (et d’une première analyse) de ces réalités.

 Il faut enfin utiliser des méthodes permettant d’assurer l’application correcte d’un esprit expérimental. Ces méthodes ne peuvent être « qu’actives », utilisant le travail sur documents, les enquêtes, les TICE… Ces méthodes sont loin d’être propres aux seules SES et sont le terrain propice à des démarches interdisciplinaires que l’on pourra retrouver dans des activités du type TPE, ECJS…

Les SES, partie intégrante d’une culture commune, sont ainsi un enseignement à la démarche pluridisciplinaire, ouvert sur les questions vives, visant à aider l’élève à comprendre le monde contemporain pour lui donner des repères dans la construction de sa citoyenneté. Prendre l’entreprise comme objet d’étude et croiser les approches disciplinaires, notamment sociologique et économique (mais pas seulement : le contrat de travail qui unit le salarié à son employeur relève du droit ; l’entreprise peut avoir une « histoire » et conquérir des marchés dans des espaces territoriaux qu’il faut connaître…), c’est bien autre chose que d’insuffler « l’esprit d’entreprise ». C’est la mission des SES : donner aux jeunes les outils conceptuels dont ils ont besoin, les former à une analyse rigoureuse, y compris dans sa dimension critique et n’occultant pas le pluralisme des théories, non seulement pour comprendre le monde qui les entoure mais également pour en faire des acteurs. On est bien loin d’un « enseignement clos sur lui-même » !

Il serait incompréhensible que l’école ne livre jamais les clefs permettant d’appréhender les questions dont se saisissent les sciences économiques et sociales. Si cette discipline n’est pas la seule à les traiter il semble bien évident qu’on ne peut pas exclure leur approche : les SES doivent donc être abordées par tous les élèves à l’entrée du lycée.

Autres articles de la rubrique actualités

  • Rapport d’activité du groupe S.E.S.
    Depuis deux ans, les sciences économiques et sociales sont dans la tourmente. Elles ont à faire face : A des attaques idéologiques de plus en plus frontales de la part du Medef via l’Institut de... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Journée de mobilisation des professeurs de SES
    Journée de mobilisation des professeurs de sciences économiques et sociales le 3 décembre à Paris. Manifestation de la place de la Madeleine à la place de la République, heure de rassemblement 13 H.... Lire la suite (Novembre 2008)
  • Appel pour la défense des SES
    La réforme du lycée présentée par le ministre Xavier Darcos et confiée à Jean-Paul de Gaudemar, remet en question des principes essentiels concernant l’enseignement des Sciences Economiques et Sociales... Lire la suite (Novembre 2008)
  • Rapport Guesnerie : analyse du SNES
    La commission Guesnerie a rendu son rapport. Vous trouverez ci dessous l’annalyse du SNES : Voir aussi le communiqué de presse du SNESLire la suite (Janvier 2008)