US 673 du 25 octobre 2008

Les sciences économiques et sociales marginalisées

Les annonces de Darcos sur la classe de Seconde
renforcent la fragilisation des SES :

- la concurrence exacerbée avec d’autres disciplines dans
les enseignements complémentaires conduira sans
doute à diminuer le nombre d’élèves qui choisiront les
SES alors qu’il est reconnu que celles-ci contribuent
largement à la formation intellectuelle, culturelle et
civique des lycéens ;

- la modularisation risque de dénaturer un
enseignement à vocation pluridisciplinaire et d’aboutir à
la séparation de l’économie et de la sociologie, d’autant
plus qu’un lobbying idéologique (Institut de
l’Entreprise) plaide en ce sens ;

- la pérennité des méthodes pédagogiques actives
utilisées en SES est loin d’être garantie : rien n’est dit
par le ministère quant au maintien des travaux dirigés.

Pour toutes ces raisons, le projet de réforme de la classe
de Seconde est inacceptable pour les SES.

Autres articles de la rubrique US 673 du 25 octobre 2008