Actualité théâtrale

au Théâtre du Rond Point

"Les monstrueuses actualités de Christophe Alévèque" Jusqu’au 20 février 2011

L’homme ne paie pas de mine, le cheveu en bataille, costume noir, visage pointu et hilare. Mais qu’on ne s’y trompe pas, sa bonhomie affichée n’a d’égale que sa virulence et chacune de ses flèches fait mouche. Avec Christophe Alévèque tout le monde en prend pour son grade et même si, cette fois-ci, il promet de zapper sur Zébulon, il ne peut s’empêcher de reproduire les tics et les mouvements saccadés d’épaule et ici et là, le phrasé populaire de notre président. Fritz Hortefeux, n’est pas épargné et Blond-Blond, Jean Sarkozy, (le seul jeune de banlieue à qui, bien que sans diplôme et sans expérience, on proposait un job), non plus Benoît XVI, papa Schultz fait les frais de ses flèches irrévérencieuses et Eric Besson est bien la preuve qu’un homme politique peut pourrir avant d’avoir mûri…
La gauche n’est pas épargnée et, à chaque fois qu’il en est question, qu’il se montre éploré, le visage plongé dans sa main d’abattement, ses acolytes musiciens entament la marche funèbre.

© Giovanni Cittadini Ces

Celui à qui on pourrait apparenter Christophe Alévèque est Guy Bedos mais il y a chez Alévèque une résonance très personnelle à ses propos qui répond à des convictions profondes, à un vrai engagement.
Christophe Alévèque est direct, audacieux, mord très souvent le trait et c’est son côté potache farceur qui fait la différence.
Le public applaudit à chacune des flèches lancée à Michèle Alliot Marie ou à celle qui semble être sa cible favorite, Roselyne Bachelot, et même si l’artiste vise juste, même si le public répond à ses insolences, on peut mesurer ici, peut-être plus encore qu’avec d’autres qui sont de simples soupapes, à quel point, un amuseur, fût-il sincère et engagé reste un amuseur.
Mais on rit de bon cœur à propos de personnages dont les caricatures, si poussées soient-elles, n’en sont pas vraiment.
Nous faire rire de nos propres tourments de citoyen, Chistophe Alévèque le fait avec un talent fou et en y faisant passer tout ce qu’il peut d’efficacité et de gravité…
Francis Dubois

Théâtre du Rond Point
2 bis avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « We love arabs »
    Hillel Kogan est un artiste engagé. Il est à la fois danseur, chorégraphe, interprète, acteur, concepteur et dramaturge mais cette accumulation de titres qui lui ont valu de nombreuses récompenses... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « La nostalgie des blattes »
    Sur un plateau nu, une estrade, et sur cette estrade, assises sur deux simples chaises, deux femmes plus très jeunes. La plus ancienne dans son poste voit arriver la remplaçante avec une belle dose... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Trahisons » de Harold Pinter
    Jerry et Emma se retrouvent devant un verre deux ans après leur rupture. Leur embarras n’a d’égal que l’émotion de se revoir. Pendant des années, alors qu’une amitié sincère et de très longue date liait... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Les deux frères et les lions »
    Une ambiance très british avec chansons traditionnelles, thé et scones, nous accueille pour ce conte inspiré d’une histoire vraie, dont les héros sont encore vivants. Deux jumeaux habillés de la même... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Novecento »
    Novecento est un conte qui nous entraîne sur un paquebot transatlantique, à la rencontre de Novecento, né et abandonné sur le piano de la salle de bal du bateau, devenu un musicien de génie et qui... Lire la suite (Septembre 2017)