Archives

jusqu’au 21 mai

Le viol de Lucrèce MC 93 à BOBIGNY - réduc’Snes

Le viol de Lucrèce est, avec Venus et Adonis , l’un des grands poèmes dramatiques que Shakespeare écrivit en 1593-1594 alors que la grande épidémie de peste avait entraîné la fermeture des théâtres londoniens. C’est à cette même époque qu’il écrivit une grande partie de ses Sonnets et Titus Andronicus où il aborde le thème du viol.
Pour Le viol de Lucrèce » Shakespeare s’inspire d’un fait divers survenu dans la Rome Antique : le viol de Lucrèce par Tarquin. Il y donne successivement la parole à l’un et à l’autre des protagonistes sous la forme de monologues et de dialogues. Tarquin est l’observateur de ses pulsions et de ses obsessions qu’il décrit comme une envie obsédante.
Lucrèce résiste à son violeur par son discours. Face à ses proches et à la société elle fait l’analyse de la situation avant de se suicider.

Marie-Louise BISCHOFBERGER signe la mise en scène.
Née en Suisse, elle fait des études de littérature espagnole, de psychologie-anthropologie et de critique littéraire avant d’exercer comme journaliste. A partir de 1992, elle opte pour le théâtre. Elle étudie à l’école Florent à Paris puis avec Edith Clever à la Schaubühne de Berlin.
Dans un premier temps, elle met en scène et parfois joue ses propres pièces. Ainsi, Juana la Loca (Jeanne la Folle) présentée en 1997 à Bobigny. En 2000, elle crée Au but de Thomas Bernhard à Lausanne et à Bobigny.
Suivront La fin de l’amour de Christine Angot donné à la Ménagerie de verre et Visites de Jon Fosse aux Bouffes du Nord. En 2001-2002, elle anime un atelier au Lycée Louise Michel à Bobigny. Le spectacle final a été présenté à la MC 93 en avril 2002.
M.L. Bischofberger a également été la collaboratrice de Luc Bondy sur nombre de ses mises en scène. Elle a adapté Figaro divorce de Ödon von Horvàth et co signé les livrets de Conte d’hiver , un opéra de Philippe Boemans d’après Shakespeare, et de Mademoiselle Julie .

Les comédiens
 :
Pascal Bongard a été l’élève de Michel Bouquet, Bernard Dort et Claude Régy au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris de 1982 à 1985. Il a joué Brecht, Claudel, Marlowe, Ibsen, Büchner, Von Horvath ou Thomas Bernhard sous la direction de Bernard Sobel, d’Alexandre Ostrovski, d’Eric Lacascade, d’André Engel ou Patrice Chéreau.
Rachida Brakni a été élève de Jacques Lassalle et de Catherine Hiégel au Conservatoire National d’art dramatique où elle est admise en 1998. Elle devient pensionnaire de la Comédie française de 2001 à 2004, où elle est surtout remarquée dans Ruy Blas. Au cinéma où elle poursuit une carrière exigeante elle a travaillé avec Téchiné, Colline Serreau ou Yasmine Kassari.
Francis Dubois

MC93 BOBIGNY
1, Boulevard Lenine
93 000 Bobigny
Réservations : 01 41 60 72 72 (partenariat Réduc’snes : tarifs réduits mais sur réservation impérative) www.mc93.com

Se joue simultanément, et jusqu’au 4 juin, " Jesus Camacho 404 284 ", une création de Patrick Sommier (par ailleurs directeur de la MC93 depuis 2000) brassant des textes du poète Victor Segalen (1878-1919), de l’écrivain contemporain Francis Marmande (co-auteur, avec Jean-Louis Comolli, du film Le concerto de Mozart, en 1996) et de Victor Hugo...
Sont annoncés aussi quelques rendez-vous "hors les murs" avec les équipes artistiques :
> Au MK2 - Quai de Seine avec l’équipe du Viol de Lucrèce - projection d’un film très rare de Martin Scorsese : Who’s that knocking at my door ?
le jeudi 4 mai à 20h30
> A la Librairie de Paris : Jazz et littérature avec Francis Marmande et Patrick Sommier
le samedi 13 mai à 15h
>A la Médiathèque musicale : Le jazz ou l’autre langue avec l’équipe artistique de Jesus Camacho 404 284
le jeudi 18 mai à 19h.
Philippe Laville

Autres articles de la rubrique Archives