Archives

jusqu’au 16 juin

Le souffle de K. Théâtre de la Commune - Aubervilliers - Réduc’snes

Daniel Keene a imaginé les dernières semaines de la vie de Kafka au sanatorium de Kierling, à partir des « feuillets de conversation » que celui-ci écrivit quand il lui était devenu impossible de parler. La pièce se passe à la fois dans le train qui amène Kafka au sanatorium et dans l’établissement lui-même. Les deux lieux se confondant dans l’esprit de l’écrivain. C’est un peu comme si, dans le compartiment où il a pris place, il avait anticipé et rêvé son séjour de soins.
Les masques et les marionnettes interviennent pour représenter les dédoublements de personnages, les changements d’échelle et rendre cette sorte de brume fiévreuse où se trouve Kafka au cours de ce voyage douloureux même s’il n’est jamais explicitement question de sa mort prochaine dans le texte.

L’auteur, Daniel Keene est né en 1955 à Melbourne, Australie où il vit toujours. Après quelques détours par l’interprétation et la mise en scène, il se consacre très vite uniquement à l’écriture théâtrale. Ses pièces sont jouées en Australie et en France mais aussi à New-York, Varsovie, Pékin, Tokyo ou Berlin.
Depuis la saison 2004 où Jacques Nichet a monté Silence complice, le Théâtre de la Commune a présenté outre de nombreuses lectures de textes de Keene Avis aux intéressés , mis en scène par Didier Bezace et Paradise, pièce écrite à la demande de Laurent Laffargue. Cette saison, nous pouvons voir simultanément Objet perdu mis en scène par Bezace et ce Souffle de K., un texte inédit.

Le metteur en scène, Alexandre Haslé est né en 1965 à Boulogne. Dans un premier temps, il se consacre à la musique et travaille l’arrangement, le saxophone et la contrebasse.
Fin des années 80, il choisit le théâtre et fait une formation avec Niels Arestrup au cours de laquelle il travaille à la fois l’improvisation, la masque, l’acrobatie, le chant et la danse. Ensuite il joue dans plusieurs compagnies avant de rencontrer la marionnettiste Ilka Schönben dont il devient le partenaire ( Métamorphoses ) avant d’écrire et d’interpréter avec elle Le roi des grenouilles.
Il fonde la compagnie ‘’Les lendemains de la veille’’ dont La pluie de Daniel Keene a été la première création et dont un des objectifs est de donner à la marionnette une place sans égal dans le théâtre d’aujourd’hui.
Francis Dubois

Le souffle de K.
de Daniel KEENE
Mise en scène, fabrication masques et marionnettes : Alexandre HASLE
THEATRE de la COMMUNE
Centre Dramatique National d’Aubervilliers
2, rue Edouard Poisson
93304 Aubervilliers cedex.
Réservations
(partenaire Réduc’snes) : 01 48 33 16 16

Autres articles de la rubrique Archives