US 688 du 17 décembre 2009

Le projet lycée après le CSE

- Un conseil pédagogique « réformé » dans les lycées et les collèges.

- La globalisation d’une part importante des moyens, au volume garanti par le ministère, l’utilisation
étant de la responsabilité du chef d’établissement.

- La diminution des horaires disciplinaires.

- Des enseignements d’exploration en Seconde dénaturant les disciplines qui y sont cantonnées
(SES, enseignements technologiques...), ne permettant pas d’accrocher les séries ES et technologiques
à la classe de Seconde.

- Des enseignements communs à toutes les Premières générales, machine à supprimer les postes
par regroupement d’élèves de toutes les séries et restriction de l’accès à l’heure de première chaire
pour les enseignants de ces disciplines.

- La suppression de l’obligation de l’histoire-géographie en Terminale S et des mathématiques
en série L, au nom du rééquilibrage des séries et de « leur égale dignité », mais sans réflexion
préalable sur la participation des différentes disciplines à l’acquisition d’une culture commune
qui dépasse le périmètre des humanités classiques.

- Un accompagnement personnalisé fourre-tout, installé par diminution des horaires disciplinaires.

- Des stages de remise à niveau, en particulier pendant les vacances et non évalués, pour permettre
la possibilité de changements de parcours jusqu’à l’entrée en Terminale... mais surtout
pour éliminer les redoublements de Seconde... et supprimer des moyens tout en affichant
le maintien du taux d’encadrement.

- L’obligation de proposer à tous les lycéens un tuteur.

Autres articles de la rubrique US 688 du 17 décembre 2009