Archives

jusqu’au 20 mai

Le bagne à l’Athénée Théâtre Louis Jouvet - Réduc-snes

La rencontre entre Jean Genet et Antoine Bourseiller, qui met en scène cette pièce, remonte à la fin des années soixante au moment où le metteur en scène monte, avec sa femme Chantal Darget, Le balcon qui est donné à Marseille et à Paris.

Avec "Le bagne" Jean Genet fait une reconstitution de l’univers carcéral qu’il a connu et auquel il a eu tant de mal à échapper.
La pièce est d’un seul jet. Elle ne comporte ni scène ni acte.
Rocky et Ferrand, sont les deux piliers du bagne auxquels s’ajoutent le chœur des sentinelles noires et des bagnards, le personnel de l’endroit, directeur, sous-directeur et aumônier.
L’arrivée de Forfano, débarqué de Guyane va faire tout basculer.
Marchetti, le beau gardien du bagne se fait crever un œil alors qu’il s’est collé à l’œilleton d’une cellule. Il en meurt et les trois caïds du bagne s’accusent chacun du crime.
Or, le directeur, persuadé que Forfano est le coupable, le condamne à mort...

Jean GENET naît en 1910, à Paris, de père inconnu. L’année suivante, abandonné par sa mère il est placé à l’assistance publique. A quatorze ans, alors qu’il est apprenti typographe, commence pour lui une période d’errance et de délinquance. Il est interné dans une colonie pénitentiaire agricole jusqu’à sa majorité. De retour à Paris, il commet des vols, se retrouve en prison où il rédige sa première œuvre, Notre Dame des Fleurs.
En 1943, il rencontre Jean Cocteau et passe un contrat avec un éditeur. Pourtant, il se retrouve de nouveau en prison où il écrit Le miracle de la rose. Il enchaîne avec l’écriture de Haute surveillance. Ce sont ensuite Les Bonnes, créée au Théâtre de l’Athénée dans une mise en scène de Jouvet. Haute surveillance est jouée aux Mathurins en 1949.
Suivront la parution du « Balcon », des « Nègres  », des « Paravents »
Le balcon est joué à Londres, Berlin et New York. La pièce est créée à Paris en 1960 dans une mise en scène de Peter Brook.
En 1968, il s’engage sur plusieurs fronts et notamment contre la guerre au Vietnam.
Il meurt le 15 avril 1986.

Antoine BOURSEILLER fait sa première mise en scène en 1954 au Théâtre de Poche Montparnasse. En 1960, après avoir remporté le prix des concours des jeunes compagnies, il prend la direction du Studio des Champs Elysées. La même année il rencontre Chantal Darget avec qui, il mènera jusqu’en 1980, une grande aventure théâtrale basée sur des créations françaises et étrangères et la révélation au public d’œuvres classiques peu jouées.
En 1967, invité par Jean Vilar à Avignon, il inaugure un nouveau lieu : Le Cloître des Carmes. En 1983, il réalise une première interview de Jean Genet dans la collection « Témoins de notre temps ». De 1981 à 1996, il dirige l’Opéra de Nancy et de Lorraine.
Francis Dubois

Athénée Théâtre Louis Jouvet
Square de l’Opéra Louis Jouvet
7, rue Boudreau
75 009 Paris
Tél : 01 53 05 19 19
(partenaire Réduc’snes  : tarif réduit aux syndiqués mais sur réservation impérative) - www.athenee-theatre.com

Autour de cette programmation, l’Athénée Théâtre organise une 3ème Conférence-débat sur le thème "Théâtre et Justice", en partenariat avec le Centre National du Théâtre, avec le soutien du Syndicat de la Magistrature. Lundi 15 mai, à 20h, ce sera une réflexion sur la détention des mineurs aujourd’hui : « PRISONS POUR MINEURS : SANCTION OU PREVENTION ? » avec la participation de Jean-Louis Daumas, ancien directeur du Centre des jeunes détenus de Fleury-Mérogis, Directeur régional de la Protection de la Jeunesse de Picardie,... Christian Benedetti, metteur en scène, et directeur du Théâtre Studio d’Alfortville, et Sophie Lecarpentier, metteur en scène, compagnie Eulalie. Débat animé par Cécile Hamon, directrice administrative du CNT, assesseur au Tribunal pour Enfants de Paris. Réservation nécessaire pour ces conférences au 01 53 05 19 19 du lundi au samedi de 13h à 19h (Plein tarif : 4 € - Tarif réduit : 2 €). Philippe Laville

Autres articles de la rubrique Archives