Articles US 2012-2013

Le LPC actuel... « une complexité absurde ! »* (US 723 du 15/09/2012)

Vincent Peillon a annoncé la simplification du LPC pour cette année, afin « qu’il ne soit pas un casse-tête stérile pour les enseignants », mais sans remettre en cause, pour autant, le principe d’un livret de compétences.

Au lieu de desserrer l’étau des injonctions pédagogiques, des évaluations incessantes et de la superposition socle/programmes impossible à gérer, le ministre temporise en attendant les arbitrages de la future loi d’orientation.

Une occasion a été manquée : la suppression du LPC et celle de la note de vie scolaire auraient pu être les signes d’une véritable rupture avec les réformes menées depuis plusieurs années, condition sine qua non pour la refondation du collège.

Sandrine Charrier

* dixit V.Peillon

Autres articles de la rubrique Articles US 2012-2013