Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’Isabelle Czajka (France)

"La vie domestique" Sortie en salles le 2 octobre 2013

Juliette, la quarantaine éclatante, n’est pas certaine que sa vie dans la cité résidentielle où ils ont décidé d’habiter avec Thomas son époux et ses deux enfants, soit tout à fait le cadre de vie qu’elle aurait souhaité.
Dans des pavillons identiques au sien, ses voisines ont aussi quarante ans, des enfants à élever, un intérieur à entretenir et des activités de bourgeoises aisées pour passer le reste du temps.
Juliette est différente des autres. Autrefois professeur de lettres, elle écrit des articles pour des journaux et anime un atelier littérature ouvert à des élèves d’un lycée professionnel voisin. Dans l’immédiat elle attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition qui, si elle l’obtenait, changerait sensiblement le cours de sa vie.

Le film d’Isabelle Czajka se déroule sur vingt-quatre heures, le temps de nous révéler, par le menu, l’existence à la fois trépidante et banale d’une femme appartenant, entre activités et dilettantisme, à cette catégorie sociale aisée où les maris occupant des postes importants, les épouses n’ont pas la nécessité de travailler.
Juliette est différente de ses voisines. Elle a été enseignante à l’étranger. Elle a des projets, de l’ambition en même temps que le souci d’élever correctement ses enfants, d’être une épouse attentive de ne pas perdre le fil d’une vie sociale.
Les activités quotidiennes "de première nécessité" accaparent son temps. Cette dispersion qui en résulte, la culpabilise. Mais de la même façon, elle serait culpabilisée si elle ne répondait pas à ces sollicitations multiples et sans doute utiles.
Le récit est précis comme l’est le jeu toujours impeccable d’Emmanuelle Devos. Rien n’est oublié ni négligé dans le déroulement d’une vie au rythme répétitif avec ses moments de lenteur, ses précipitations ou les difficultés à faire entrer dans la cadre d’une journée ordinaire un rendez-vous important, les exigences de la vie familiale, une virée entre femmes dans les magasins, la préparation d’un repas avec des amis.
"La vie domestique" est une sorte d’épopée intime, un regard à la loupe sur le personnage d’une femme qui a le choix entre trouver son existence excitante ou ennuyeuse ou ni l’un ni l’autre, une sorte de fatalité avec laquelle il faut composer et dont il faut s’accommoder à défaut d’en changer radicalement.

Le portrait sensible d’une femme d’aujourd’hui insatisfaite, qui ne trouve d’apaisement ni dans les contraintes maternelles et domestiques, ni dans un confort bourgeois à la fois paisible et oppressant.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le redoutable »
    Paris 1967. Après une série de succès publics et critiques, Jean-Luc Godard est un des cinéastes les plus en vue de la nouvelle vague. C’est l’année où il tourne « La chinoise » avec la jeune... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Les grands esprits »
    François Foucault est un professeur agrégé de lettres classiques qui enseigne dans le très « recommandable » lycée parisien Henry IV. Au cours d’une réception à l’occasion de la signature du dernier... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Mary »
    A la mort de sa sœur, Franck, un quadragénaire solitaire et charismatique, se bat pour obtenir la garde de sa jeune nièce de six ans. Mary qui montre un don hors du commun pour les mathématiques... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Laurent et Safi »
    Safiatou est une jeune malienne de vingt quatre ans vivant en France. Poussée par son amie Raymonde, une ivoirienne dont elle est inséparable, elle recherche un amoureux sur internet. Par jeu,... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Brooklyn Yiddish »
    Menashé habite et travaille dans le quartier juif ultra orthodoxe de Brooklyn. Modeste employé dans une épicerie, il a du mal à joindre les deux bouts. Cependant, après la mort de sa femme, il... Lire la suite (Septembre 2017)