US Magazine 723 du 15 septembre 2012

La seconde, ça craint ! Baisse du taux de scolarisation des 15-19 ans

Le taux de scolarisation mesure le pourcentage d’une classe d’âge qui se
trouve en formation initiale. Les 15-19 ans sont au collège, au lycée ou en
apprentissage, et dans le post-bac. La fin de scolarisation de cette tranche
d’âge implique soit une sortie avec un diplôme niveau V (BEP-CAP) ou IV
(bac), soit un décrochage.

En France, le taux de scolarisation a baissé de 3 points entre 2000 et
2006, pour se stabiliser de 2006 à 2010. Sur ces mêmes périodes, les
effectifs de la classe d’âge ont augmenté de 6 points puis chuté de 4 points.
Cette période précédant la mise en place du bac pro en 3 ans, on peut penser
que le nombre de jeunes achevant leurs études avec une qualification niveau IV ou V est resté stable, mais que le système n’a pas su gérer l’augmentation
des effectifs, ce qui s’est traduit par une augmentation du
décrochage de 2000 à 2006. Entre 2006 et 2010, les politiques de restrictions
budgétaires ont été telles que la baisse des effectifs n’a conduit qu’à une
stabilisation du taux de scolarisation. On constate que le nombre de classes
de Seconde de 35 à 39 élèves a augmenté de 3,5 points dans la période, or
on sait que la Seconde est une classe charnière pour le décrochage.

Il y a lieu de s’inquiéter de cet échec de l’école, alors que la mise en place
du bac pro 3 ans risque de générer une augmentation du décrochage.

Valérie Sipahimalani

Autres articles de la rubrique US Magazine 723 du 15 septembre 2012