Archives

La rentrée 2008 en SVT

Bonjour à tous,

Mesures de carte scolaire, difficultés à faire respecter les décharges de services, non remplacement de personnels de laboratoire, pressions sur les heures sup… si le ministère fait un bilan positif de la rentrée, les suppressions de postes et l’ouverture de la carte scolaire provoquent souvent des effectifs pléthoriques et dans notre discipline les groupes se font plus rares. Certaines situations individuelles sont catastrophiques, notamment pour les TZR et ceux qui partagent leur service sur plusieurs établissements. Contactez vos S1 et S2 en cas de problème.

En lycée
La réforme annoncée, et dans laquelle le SNES a souhaité s’engager sous certaines conditions soulève de nombreuses interrogations. Le SNES et l’ensemble des organisations syndicales a demandé le report de la mise en place pour la classe de 2de, prévue pour septembre 2009. Si le calendrier initial est maintenu, quels programmes pour quelle organisation du lycée ? Rien ne permet de le dire à l’heure actuelle, si ce n’est que tout se ferait dans la précipitation, aux détriments de la profession et des élèves. Le SNES ne l’acceptera pas et sera très attentifs aux propositions du ministère. Nous vous proposerons prochainement un stage sur ce sujet.

Au collège
De nouveaux programmes –encore- qui s’appliqueront l’an prochain sont parus au BO spécial du 28 août .
Ils ont fait l’objet d’un passage en Conseil Supérieur de l’Education (CSE, instance consultative) le 3 juillet dernier, sans aucune consultation préalable de l’ensemble des collègues.
Il nous a été expliqué qu’il ne s’agissait que de les « ajuster » au socle : cette réécriture mineure ne nécessitait pas de consultation ! Nous avons découvert et travaillé sur une première mouture publiée sur Eduscol version mai 2008 (en téléchargement ci-dessous). Une ultime version (en téléchargement ci-dessous) a été donnée quelques jours avant le CSE : nous avons dû y travailler dans l’urgence et nous avons proposé des amendements. Très peu ont été repris par le ministère (contraception d’urgence, mention des documentalistes en fin de programme de 3ème). Disparaissent entre autre l’histoire des sciences (au profit de l’histoire des arts) et toute référence aux groupes à effectifs allégés nécessaires à l’expérimentation, malgré les demandes très majoritaires du CSE. Nous avons également contesté la présentation en % (et non plus en nombre d’heure) du temps à consacrer aux différentes parties du programme.

Sur ce dernier point, l’objectif du ministère est de recentrer les programmes sur les contenus.
Les effectifs et les horaires, mêmes nationaux, étant du ressort de la liberté pédagogique et de l’autonomie des établissements, ils ne sont plus censés figurer dans les textes des programmes. Les suggestions d’activités seront pour la plupart données dans des « documents ressources » (voir le compte rendu de notre audience avec Mme la doyenne en juillet, en ligne sous peu).
Lors du vote en CSE, ces programmes étaient associés à ceux de mathématiques, sciences physiques et chimiques et technologie :
VOTE sur l’ensemble des textes concernant les sciences : 0 POUR ; 13 CONTRE (SGEN UNSA SNES FSU), 2 ABST, 5 refus de vote (FCPE SNALC)

Par ailleurs, l’Inspection Générale demande aux enseignants via les IPR de mettre en application dès maintenant ce programme en 3ème. Les élèves n’ayant plus dans cette version qu’un sujet à traiter dans la dernière partie du programme, la suggestion peut sembler bienvenue. Il n’en demeure pas moins que la mise en application de programmes par anticipation pose problème.
Il y a d’ailleurs entre académies une indéniable cacophonie sur ces consignes de dernière minute (encore dans l’urgence !), provoquant une certaine incertitude. Le SNES a interpellé l’IG.

N’hésitez pas à nous envoyer vos contributions sur ces sujets. Elles seront reprises lors d’un stage ouvert à tous en janvier.

Le groupe SVT du SNES
Septembre 2008

Autres articles de la rubrique Archives