Archives 2008

La réforme de l’orientation ?Une affaire de gros sous et de manipulation des choix !

Depuis son échec de décentralisation des conseillers d’orientation-psychologues et des CIO en 2003, le Ministère de l’Education nationale a décidé d’asphyxier le service public d’orientation de l’Education nationale.

 5 Co-Psy sur 6 ne sont pas remplacés

 10% des postes sont occupés par des contractuels

 Il n’y a plus de moyens de remplacement pour les congés et certains recteurs veulent nommer des enseignants sur les postes de Co-Psy vacants

 Dans plusieurs académies des CIO sont menacés de fermeture

Avec 1500 élèves en charge pour chaque conseiller il n’est pas difficile de trouver des insatisfaits !

Que veut proposer le Ministère ?

•Confier l’orientation aux régions au risque d’un assujettissement des flux d’élèves aux débouchés locaux à court terme

•Fermer les CIO et les dissoudre dans des « plateformes régionales d’insertion » qui accueilleraient indistinctement collégiens, lycéens, chômeurs et salariés en reconversion.

•Transférer sur les enseignants l’accompagnement, le suivi et le conseil assuré aujourd’hui par les Co-Psy auprès des élèves.

Les raisons de tout cela ?

•Des économies bien sûr sur le dos des jeunes les plus fragiles et les moins familiarisés avec le système scolaire.

• Une libéralisation du marché de l’orientation, faisant place à des cabinets de « coaching » privés n’offrant aucune garantie de formation, ni de déontologie .

•La pression sur les choix des élèves en fonction de considérations liées au nombre de places et aux débouchés locaux à court terme.

→ Allez-vous laisser le secteur marchand entrer dans l’Ecole pour conseiller les élèves ?

→ Allez-vous tolérer que tout un chacun puisse s’improviser conseiller d’orientation-psychologue ?

→ Allez-vous accepter que le principal critère pour l’orientation des jeunes soit celui de l’employabilité à court terme ?

Avec nous refusez la casse du service public d’orientation de l’EN

•Non à la fermeture des CIO

•Respect des missions de service public et de la qualification de psychologue

•Un collectif budgétaire et une reprise du recrutement à la hauteur des besoins

Faudra t-il attendre que les services d’orientation soient cotés à la Bourse pour que le Gouvernement y investisse ?

cliquer ici pour télécharger le tract .................

Autres articles de la rubrique Archives 2008