Archives

jusqu’au 20 mai

"La Philosophie dans le boudoir" ou "Les instituteurs immoraux" au théâtre de Gennevilliers

Dans cette œuvre du Marquis de Sade, adaptée et mise en scène par Christine Letailleur, Eugénie de Mistival est une ingénue de 15 ans. Madame de Saint-Ange, jeune femme libertine, aidée de son frère le Chevalier de Mirvel et de Dolmancé tous deux libertins corrompus, décide d’entreprendre l’éducation de la jeune fille.
Eugénie, soumise à l’apprentissage des voluptés se montre d’abord docile. Mais plus tard, elle montre une étonnante curiosité pour les délices de la chair, et se révèle une élève surdouée.
Inquiète de l’absence de sa fille, Madame de Mistival se présente chez Madame de Saint-Ange. Elle y retrouve Eugénie qui, dans un élan naïf, propose de mettre en pratique ses récents apprentissages. La mère dévote subira à son tour les assauts de la petite assemblée à laquelle s’est ajouté Augustin, un jardinier. Quelques délices sadiens suffiront à la faire revenir sur ses principes d’éducation…
Barthes disait du Marquis de Sade qu’il était moins obscène que le magazine Nous deux.
La metteuse en scène Christine Letailleur a pris le texte comme un divertissement de l’esprit et non comme une œuvre pornographique. Il y a assez d’intelligence chez Sade, assez de raffinement, d’espièglerie et d’ironie pour éviter une adaptation démonstrative.
"Je ne montrerai pas les actes de copulation ou de fornication sur le plateau. Ce qui est pour l’oreille ne doit pas faire double emploi avec ce qui est pour l’œil. Je souhaite, par un procédé -celui du théâtre dans le théâtre- et par un dispositif scénique –estrade/tournette/ cadre/rideau – travailler à un jeu de cache-cache, de montré et de non montré, pour donner l’illusion que derrière le rideau, il se passe quelque chose."

© C.Ablain

Christine Letailleur, formée au Conservatoire d’Art Dramatique d’Amiens, est d’abord comédienne avant d’assurer des permanences artistiques auprès de Stanislas Nordey au TGP de Saint-Denis. Premier prix du jury professionnel au festival International du Théâtre universitaire de Nanterre Amandiers pour sa mise en scène de Matériau Muller de Heiner Müller en 1994, elle poursuit dans la mise en scène. On lui doit entre autres celle de Médée de Han Henny Janhnn au TGP en 2001. Le nouvel ordre socio-affectif selon Houellebecq à la Maison de la Poésie et Pasteur Ephraïm Magnus création du Théâtre National de Bretagne reprise en 2006 au Théâtre de Gennevilliers. Francis Dubois

Théâtre de Gennevilliers. Centre dramatique national
41, Avenue des grésillons 92 230 Gennevilliers
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 41 32 26 10 www.theatredegennevilliers.com

Autres articles de la rubrique Archives