Articles US 2012-2013

LPC : Une simplification marginale qui ne résout rien (US Mag 724 du 20 /10 /2012)

Le ministère avait annoncé une simplification du Livret Personnel de Compétences pour cette année scolaire. Présentée au CSE pour information seulement, la simplification ne touche que l’attestation et non le livret lui-même qui est pourtant l’objet d’une large contestation.
Suite à la Lettre à tous les personnels du nouveau ministre, les recteurs ont été destinataires d’une note de service (n° 2012-154 du 24-9-2012) annonçant « des modalités concrètes d’allégement du livret personnel de compétences » et modifiant les procédures de validation.
Le Conseil supérieur de l’Éducation a bien été informé – mais pas consulté ! – fin octobre de la version modifiée du livret. Seule la première page, qui correspond à l’attestation finale, est remaniée.
L’architecture des compétences et des domaines, l’ensemble des items restent inchangés.
Les familles seront destinataires de la seule attestation. Pour les élèves qui n’ont pas de « difficultés particulières » – et non pour les seuls élèves « en difficulté » – il n’est plus demandé de renseigner les domaines et les items, mais de valider les sept compétences du socle.
Mais les équipes pédagogiques devront renseigner le LPC au niveau des domaines chaque fois « qu’il s’avère que l’acquisition d’une compétence est discutée ». La question de la pertinence de nombre d’items et de la possibilité d’en évaluer certains reste donc entière.

Logique du LPC inchangée

Pour le SNES, cet « allègement » de surface ne simplifie aucunement la validation du LPC et ne résout rien car il ne modifie pas le fondement même du livret. S’il est nécessaire de rendre plus explicite l’évaluation des élèves, un LPC même « simplifié » ainsi n’est pas une réponse satisfaisante.
Il doit être supprimé (tout comme la note de vie scolaire). Une remise à plat du DNB est nécessaire, tant au niveau du contenu que de la nature de certaines épreuves. La nouvelle loi d’orientation pour l’École doit permettre d’avancer sur cette question.

Bruno Mer, college@snes.edu
Sandrine Charrier, contenus@snes.edu

Autres articles de la rubrique Articles US 2012-2013