CLET

LES PRODUITS D’ORIGINE HUMAINE

LES PRODUITS D’ORIGINE HUMAINE

1- Les textes de référence :

a- immunisation vaccinale contre l’hépatite B - manipulation de sang humain prélevé sur les élèves :
Note de service n°93-077 du 12/01/1993, BOEN du 21/01/1993

b- disposition vis-à-vis du SIDA :
Note de service DGER n°93-2096 du 09/091993

c- sang humain et produits dérivés :
Convention du 06/04/1994, B0EN n°15 du 14/04/1994.
Il s’agit de la convention cadre sur le sang. Elle proscrit la manipulation à des fins d’enseignement de sang humain ou de produits dérivés à l’exception des sections particulières relevant du secteur de la biologie appliquée.

2- Les conditions d’une bonne sécurité :

a- le sang humain :
Au collège et au lycée, l’utilisation de sang humain est strictement interdite dans l’enseignement général. Tout échantillon de sang humain doit être considéré comme potentiellement contaminé.

b- la salive :
Une éducation aux risques, donc en évitant celui de la contamination, permet de manipuler sur les sécrétions personnelles de chaque élève. Le recueil de la salive s’effectue dans un tube stérile (le matériel à utilisation unique est préférable)

Des amylases de substitution existent dans le commerce :
-  Amylase des produits pharmaceutiques après avoir enlevé l’enrobage qui peut contenir des sucres réducteurs.
-  Amylases végétales des Poacées en germination.
-  Amylase fungique : obtention chez les fournisseurs de produits de laboratoire

c- les cellules de l’épithélium buccal :
Une éducation aux risques, donc en prenant en compte les risques de contamination, fait que les élèves peuvent manipuler sur leur propres cellules.

Le prélèvement est réalisé avec un coton tige ou un écouvillon à usage unique.
Plusieurs élèves ne manipulent jamais sur le même frottis buccal.
L’observation de tissus animaux peut remplacer les cellules humaines : (ex peau de grenouille, érythrocytes de cœur de poisson frais, cellule hépatique de veau).

3- L’élimination des déchets : protection de l’environnement
Une inactivation chimique et physique des déchets doit être réalisée et un traitement de tous les matériels utilisés.
Dans la salle de TP, il faut prévoir un cristallisoir avec une solution désinfectante d’eau de Javel à 3° chl pour tout le matériel.
Les élèves se lavent les mains.

Note du groupe SVT du SNES :
L’élimination des déchets est la plus difficile à réaliser surtout dans les collèges où il n’y a quasiment plus de personnel technique de laboratoire et faute de temps. C’est une des raisons pour laquelle il faut continuer à exiger des PTL en nombre suffisant.

Autres articles de la rubrique CLET

  • LES CULTURES DE MICRO-ORGANISMES DANS LES CLASSES
    LES CULTURES DE MICRO-ORGANISMES DANS LES CLASSES Introduction : Dans la classe de 3ème et dans les classes de lycée d’enseignement général, certains thèmes conduisent à manipuler des... Lire la suite (Septembre 2006)
  • Gestion des déchets
    Gestion des déchets : Loi du 15 juillet 1975 ... presque 30 ans !!! Les établissements (en l’occurrence le proviseur ou le Principal) sont responsables de leurs déchets. Un LEG produit 110kg... Lire la suite (Février 2004)
  • Sécurité des locaux
    Sécurité des locaux : GAZ : étanchéité des robinets à effectuer régulièrement avec un pinceau et du détergent moussant état des tuyaux et leur date de péremption à vérifier régulièrement préférer... Lire la suite (Novembre 2003)
  • Sécurité des personnes
    Dans chaque classe de TP il faut prévoir... Trousse de premiers secours Télephone intérieur ( n° loge, n°infirmerie, n°proviseur adjoint, n° proviseur ) Couverture antifeu Flacon rince... Lire la suite (Novembre 2003)