Actualité théâtrale

"L’autre et moi-même" Jusqu’au 25 octobre au théâtre Daniel Sorano à Vincennes

Pouvoir écouter de la poésie au théâtre, c’est plutôt rare. C’est le parti qu’a choisi Daniel Soulier en rassemblant des textes de grands auteurs sur le thème du rapport à l’autre, ce terme étant pris de façon large qu’il s’agisse du rapport amoureux, amical, familial, social. Les poètes vont de Marot et Ronsard à Léo Ferré ou Nazim Hikmet en passant par Victor Hugo et Charles Beaudelaire. Les genres aussi se mêlent d’Apollinaire à Bobby Lapointe. Trop souvent on gardait le souvenir de poètes déclamant leur texte sur un ton solennel. Daniel Soulier a au contraire choisi pour les rendre vivants, actuels et simples de les faire interpréter, dans un décor de tags et de graffitis, le tag étant comme le dit le metteur en scène à la fois "de l’art subversif et de la poésie urbaine", par deux comédiens. Elle est blonde (Sylvie Sénéchal), il est noir (Assane Timbo), elle a les cheveux lisses, il a les cheveux fous. Ils sont différents mais se répondent comme les textes. Ils alternent la tendresse, le charme, l’humour, la curiosité gourmande. Ils ne sont pas seuls sur scène. Il y a aussi un musicien iranien qui introduit une magie qui sied à la poésie, avec des instruments improbables dont il tire des sons qui nous entraînent dans le rêve.
Micheline Rousselet

Théâtre Daniel Sorano
16 rue Charles Pathé
Vincennes
Le vendredi à 21h45, le samedi à 19h et le dimanche à 16h.
Réservations : www.espacesorano.com / 01 43 74 73 74

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « De Pékin à Lampedusa »
    Ils connaissent les dangers de la traversée du désert et de la Méditerranée et pourtant ils sont des milliers à se lancer, au péril de leur vie, dans ce périple où les attendent des passeurs sans foi ni... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Liberté ! (avec un point d’exclamation) »
    Des pieds chaussés de chaussettes rouges s’échappent d’un coffre d’où sort la voix d’un homme fredonnant la chanson de Moustaki Ma liberté. C’est bien de liberté que va nous parler Gauthier Fourcade et,... Lire la suite (Août 2017)
  • « Contagion »
    Nombreux sont ceux qui ont cru, tout au moins au début, que le développement des réseaux sociaux allait permettre de sortir du formatage des media et contribuer à redonner vie à la démocratie en... Lire la suite (Août 2017)
  • « De si tendres liens »
    Dans une série de tableaux successifs se déploie la relation d’une mère divorcée et de sa fille unique, une relation où les souvenirs de l’une rencontrent ceux de l’autre avec ce qu’il peut y avoir de... Lire la suite (Juillet 2017)
  • « Night in white Satie »
    Un drôle de bonhomme, ce Monsieur Satie, avec son pince-nez un peu de travers, ses costumes de velours (il en acheta sept identiques, tous de couleur moutarde, à la suite d’un héritage), son chapeau... Lire la suite (Juin 2017)