Archives

jusqu’au 21 mai

L’art de la comédie au Théâtre de la Bastille - Réduc’snes

Lorsque L’art de la comédie fut créée en 1965, on accusa son auteur, Eduardo de Filippo, de faire outrage à l’Etat. La pièce qui s’ouvre sur la rencontre entre le directeur d’une troupe de théâtre et le nouveau préfet d’une petite ville de province est en effet une critique du pouvoir dans ses rapports avec la société en général et les artistes en particulier. Les questions que posait L’art de la comédie il y a quarante ans restent d’actualité à une époque où gagne du terrain une vision mercantile de l’art.
L’art de la comédie donne dans la démesure, tire du côté du fantastique, de la métaphysique sans se départir de son rapport au réel, sans réduire la portée de l’engagement social et politique.

Photos Christian Berthelot

EDUARDO de FILIPPO
Il naît en 1900 à Naples. En 1904, il débute dans La Geisha, une pièce de son père.
Auteur, acteur et metteur en scène de théâtre et de cinéma, il a donné une nouvelle vie au théâtre en dialecte napolitain. En 1973, à l’Old Vic de Londres, une de ses pièces les plus célèbres Sabato, domenica e lunedi est créée, mise en scène par Franco Zeffirelli et interprétée par Laurence Olivier.
Au cinéma on a pu le voir dans L’or de Naples de Vittorio de Sica ou dans Fantasmi à Roma de Pietrangeli.
Il est mort à Rome, le 31 octobre 1984 .
Il fut déjà à l’honneur cette saison au théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet où deux de ses pièces ont récemment été jouées. L’une en français dans une traduction de Fabrice Melquiot (Filomena) l’autre en italien (Sabato, domenica e lunedi)


MARIE VAYSSIERE
signe la mise en scène de L’art de la comédie
Après avoir joué au Théâtre de l’Acte à Toulouse (1976-1977) puis au Zéro de Conduite à Montpellier jusqu’en 1983, elle s’installe à Marseille où elle travaille avec différentes compagnies.
En 1988, elle rencontre Tadeusz Kantor et participe à toutes ses mises en scène.
En 1990, elle est son assistante pour les classes d’Avignon.
En 1995, elle est chargée de cours à la Faculté d’Aix en Provence avant d’entrer comme professeur à l’Institut international de la Marionnette.
On la retrouve en 2003 dans La sonate des spectres de Strindberg sous la direction de Daniel Janneteau et en 2004 dans Richard III mis en scène par Angela Conrad.
Francis Dubois

THEATRE de la BASTILLE
76 rue de la Roquette
75011 PARIS
Réservations
(partenaire Réduc’snes)  : 01 43 57 42 14
www.theatre.bastille.com

Spectacle partant ensuite en tournée :
Le Mans du 23 au 24 mai
La Fonderie - 2, rue de la Fonderie
72 000 Le Mans

Autres articles de la rubrique Archives