Archives

Au Théâtre Ouvert, coup de coeur

KADDISH POUR L’ENFANT QUI NE NAÎTRA PAS de Imre Kertész, mise en scène de Joël Jouanneau

Un homme juif, ancien déporté, à travers des entretiens avec un philosophe et des discussions avec sa propre femme s’interroge sur le choix de donner ou non la vie à un enfant.
Il s’éloigne du propos initial et, de digressions en digressions, il aborde différents thèmes dont la judéité, le bien et le mal, l’arbitraire, l’altérité, l’écriture....
Jean-Quentin Chatelain, sans doute un des plus grands comédiens actuel, s’empare du texte et nous le donne avec des ruptures de ton, une sophistication et une simplicité, une ironie et une gravité qui en révèlent toutes les émotions.
Un bel exemple de parfaite harmonie et de « complicité » entre un texte et son interprète.

L’auteur, Imre Kertész, juif hongrois né en 1929 a été déporté à Auschwitz puis à Buchenwald. En 2002, il a reçu une double consécration avec le pris Hans Sahl du cercle des auteurs allemands et le prix Nobel de littérature. Certains de ses textes traduits en français ont paru chez Actes Sud.

Jusqu’au 22 décembre, Joël Jouanneau revient ainsi au Théâtre Ouvert où il avait monté l’an dernier, « Les amantes » d’Elfrie de Jelinek avec ce nouveau théâtre récit. Il avait mis en scène « les enfants Tanner » et « l’institut Benjamenta » de Robert Walser en 1990 et 1993. On se souvient de sa pièce présentée à Avignon en 1989 : « Le bourrichon » déjà interprétée par Jean-Quentin Chatelain. Il s’intéresse particulièrement aux auteurs contemporains.
Francis Dubois

Théâtre Ouvert, Jardin d’hiver
4 bis Cité Véron
75018 Paris Téléphone (Réduc’snes) 01 42 62 59 49
www.theatre-contemporain.net/theatre-ouvert/spectacles/kaddish/frame.htm

Autres articles de la rubrique Archives