Actualité théâtrale

au Lavoir Moderne Parisien

« J’ai trop trimé »

Nadine Darmon et Stella Serfaty portent la parole de cinq femmes recueillie par une sociologue, Nadine Jasmin. On pense au travail qu’avait fait Pierre Bourdieu en 1993 qui nous parlait de la précarité, du chômage, de la pauvreté et de l’isolement de ceux qui en souffraient. Nadine Jasmin a choisi d’interroger des femmes, en privilégiant la thématique du travail. En parlant de leur travail ou de leur recherche d’emploi, elles nous parlent aussi de leur vie, de leurs rapports aux hommes dans le travail. Mieux qu’un discours théorique, ces récits de femmes de tous âges et de toutes conditions nous touchent et nous obligent à sortir des idées reçues. Les contradictions du monde du travail et sa dureté nous sautent au visage. Il y a celle à qui on refuse un emploi de fleuriste parce qu’elle n’a pas de diplôme et celle à qui l’on reproche d’être trop diplômée, il y celle que l’on paie au SMIC pour travailler à la télévision jusqu’à deux heures du matin, il y a le machisme, le harcèlement parfois. Pourtant jamais le propos n’est misérabiliste. Il y a chez ces femmes beaucoup de dignité, de courage pour obtenir ce qu’elles souhaitent et qui pour elles n’est jamais acquis, de la solidarité et aussi de l’humour. La séquence du « commando anti-mains aux fesses » est plutôt drôle. La conclusion revient à l’une d’elles qui dit : « face au travail j’ai pu constater qu’on était dans une société du déni de réalité, que j’étais avec des gens qui se comportaient un peu comme des robots, qui étaient comme des pions sur un échiquier », et qui s’interroge « l’humain, il est où ? »

La mise en scène de Stella Serfaty est simple. Des sortes de pointeuses ponctuent le passage d’une voix à une autre, des fils rouges tendus renvoient à des circuits qui hiérarchisent. Les deux actrices sont justes, sobres et nous laissent suspendus à leur voix qui nous parle du monde où nous vivons avec beaucoup de lucidité.
Micheline Rousselet

Du lundi au samedi à 20h30
Le Lavoir Moderne Parisien
35 rue Léon, 75018 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 52 09 14
www.rueleon.net

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « De Pékin à Lampedusa »
    Ils connaissent les dangers de la traversée du désert et de la Méditerranée et pourtant ils sont des milliers à se lancer, au péril de leur vie, dans ce périple où les attendent des passeurs sans foi ni... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Liberté ! (avec un point d’exclamation) »
    Des pieds chaussés de chaussettes rouges s’échappent d’un coffre d’où sort la voix d’un homme fredonnant la chanson de Moustaki Ma liberté. C’est bien de liberté que va nous parler Gauthier Fourcade et,... Lire la suite (Août 2017)
  • « Contagion »
    Nombreux sont ceux qui ont cru, tout au moins au début, que le développement des réseaux sociaux allait permettre de sortir du formatage des media et contribuer à redonner vie à la démocratie en... Lire la suite (Août 2017)
  • « De si tendres liens »
    Dans une série de tableaux successifs se déploie la relation d’une mère divorcée et de sa fille unique, une relation où les souvenirs de l’une rencontrent ceux de l’autre avec ce qu’il peut y avoir de... Lire la suite (Juillet 2017)
  • « Night in white Satie »
    Un drôle de bonhomme, ce Monsieur Satie, avec son pince-nez un peu de travers, ses costumes de velours (il en acheta sept identiques, tous de couleur moutarde, à la suite d’un héritage), son chapeau... Lire la suite (Juin 2017)