Archives

jusqu’au 14 octobre

How Nancy wished… au théâtre de la Cité Internationale – partenaire Réduc’snes

Depuis plus de vingt ans, n’ont cessé d’apparaître sur les murs du Liban, des affiches représentant les photographies des combattants et hommes politiques tués au cours de la guerre civile. Avec les nouveaux assassinats perpétrés depuis 2005 ces affichages ont repris de plus belle. Ce sont les écrits de Rabih Mroué à propos de la présence de ces visages des morts, placardés partout, difficiles à ignorer à travers le pays, qui sont à l’origine du spectacle mis en scène par Rabih Mroué (texte de Rabih Mroué et Fadi Toufic), "How Nancy wished that everything was an april fool’s joke" ("Comme Nancy aurait souhaité que tout ceci ne fût qu’un poisson d’avril").
Quatre personnages sont présents sur scène au-dessus desquels apparaissent sur des écrans, les visages des combattants et politiques assassinés. Ils font le récit de l’histoire du Liban déchiré. Ils meurent et renaissent pour mieux reprendre le combat.
Rabih Mroué et Lina Saneh qui ont suivi le même cursus théâtral à l’Université libanaise à Beyrouth travaillent en étroite collaboration. Ils écrivent ensemble ou chacun de son côté des dispositifs scéniques qui se situent entre le théâtre, le documentaire et la performance. Des récits teintés d’humour noir dénoncent l’absurdité des conflits qui ne cessent de meurtrir le Proche et le Moyen-Orient. L’audace et la liberté de ton des écrits de Rabih Mroué et Lina Saneh ne sont pas du goût de tous au Liban…
A propos de la mort et de la renaissance des personnages sur scène, Rabih Mroué déclare : "cela peut se rattacher au monde virtuel dans lequel nous vivons, ces jeux virtuels dans lesquels on peut mourir, mais aussitôt après, continuer le jeu. Pour moi, ce n’est pas une blague, lorsque je pense aux trente ou quarante années de notre guerre civile, je me dis que c’est la même chose en un sens : comme si nous mourions, puis ressuscitions pour poursuivre la même guerre, le même jeu, sans jamais penser à ce qui s’est passé, aux raisons pour lesquelles nous agissons ainsi…"
Francis Dubois

Théâtre de le Cité Internationale
17 Bd Jourdan 75 014 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 13 50 50

Autres articles de la rubrique Archives